Votre météo par ville

Livre : Les estaminets à l’honneur

09-02-2023

Actualité

Consommation

Dans leur livre « Estam’ », Gilles Guillon et Denis Paillard mettent en lumière une quarantaine d’estaminets, pas forcément connus, dans les Hauts-de-France et surtout dans le Nord-Pas de Calais. Date de sortie : le 20 février.

Avec ce livre, Gilles Guillon et Denis Paillard souhaitent faire découvrir les estaminets et les gens qui les font vivre. © Denis Paillard

Tout bon Nordiste connaît un estaminet où figure à la carte la Sainte Trinité (welsh, carbonade et potjevleesch) et qui a une bonne sélection de bières. Problème : il va souvent au même estaminet. Or, dans le Nord-Pas-de-Calais, ce n’est pas ce qui manque ! Viennent ensuite les médias, qui ont tendance à toujours faire découvrir les mêmes établissements…

Partant de ce constat, Gilles Guillon a décidé de remédier à la situation il y a déjà plus de 20 ans en écrivant la Bible des estaminets avec ses 200 adresses. Best-seller réédité tous les deux ans, le livre a un défaut majeur : il n’a pas d’images.

En parallèle, Denis Paillard, photographe bien connu de Gilles Guillon, poste régulièrement des photos d’estaminets sur Facebook. Deux hommes, un même amour. La rencontre et la combinaison de leur savoir-faire étaient inévitables.

Cinq piliers

Pour Gilles Guillon, un estaminet doit cocher cinq cases pour entrer dans sa bible et donc dans ce nouveau livre : « Il y a d’abord le décor, qui doit se composer de houblon au plafond, de vieux objets qui rappellent les Flandres ou les mines. Ensuite, sur la carte doivent figurer une carbonade, un welsh, du potjevleesch mais aussi pourquoi pas quelques plats un peu moins communs, comme du lapin aux pruneaux ou du waterzoï. La carte des bières doit être étoffée. Quatrième point : le prix, qui doit rester accessible. Enfin, la convivialité est de mise. Il faut s’y sentir comme chez soi et avoir envie d’y passer une soirée entre amis. »

Point bonus pour les estaminets qui respectent la tradition ancienne de proposer des jeux traditionnels comme le billard Nicolas ou la grenouille.

Pour ce qui est du prix, Gilles Guillon le reconnaît, « ça évolue. Depuis les années 1990 et le regain d’intérêts pour les estaminets, il y a eu l’arrivée de jeunes chefs qui ont revisité et fait monter en gamme cette cuisine traditionnelle. Là où, avant, on n’allait pas forcément dans les estaminets pour la cuisine, aujourd’hui oui. On est loin de l’estaminet où on allait juste prendre une bière et une planche. »

Question d’image

Une fois les établissements sélectionnés par Gilles, place au travail de Denis. « Je lui avais donné une cinquantaine d’adresses en pensant qu’il en ferait entre 20 et 25… Il en a photographié 45 ! »

Ces photos, accompagnées des textes de Gilles Guillon, sont regroupées dans un livre au format carré de 22,5 cm, de 120 pages, qui sera vendu 28 €. Pour lancer la parution des 1 000 premiers exemplaires, un système de financement participatif via des pré-commandes du livre dédicacé pour 25 € a été lancé. « On s’était fixé un objectif de 100 précommandes. Mais il a été atteint très rapidement donc là on pousse à 150 », se réjouit Gilles Guillon.

Parmi ces acheteurs, des Nordistes mais pas que. « On a aussi des gens qui viennent complètement d’autres régions et qui le prennent pour préparer un séjour touristique. La région a vraiment changé d’image et aujourd’hui elle attire. »   

Le top 3 de Gilles Guillon

La taverne d’ches 3 piots coechons à Woignarue (80) : « Un restaurant qui, le midi en semaine, à l’étage est un restaurant et au rez-de-chaussée une cantine scolaire pour l’école du village. » Le concept a tellement plu qu’il a été repris à Oxelaëre (59) par le restaurant Au pied du mont. 34 place l’Abbé Holleville, Woignarue (03 22 60 54 84). 5 place de la mairie, Oxelaëre (09 80 48 42 76).

Plaisirs d’antan à Richebourg (62) : « Un très bel endroit qui coche toutes les cases de l’estaminet. Les prix restent raisonnables malgré des plats assez élaborés à la carte. » 85 rue du Grand Chemin (03 21 02 71 62).

L’estaminet de la Longue Croix à Hondeghem (59) : « On y va pour la beauté du lieu. Il est extrêmement bien décoré et respecte les codes de l’estaminet traditionnel. En plus il a des jeux ! » 3 466 rue de Staple (03 28 40 03 30).

Eglantine Puel

Lire aussi : Bière : Sainte-Marie-Cappel, nouvelle étape brassicole

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires