Votre météo par ville

Un « bus » au service de la ruralité

23-01-2020

Actualité

C’est tout frais

L’unique véhicule itinérant « France services » de la région a été inauguré le 21 janvier 2020 à Gommegnies (59). Il dessert 20 communes de l’Avesnois. Poste, santé, famille, retraite, emploi… son objectif est d’apporter un panel de services dans les villages où ils ont disparu.

Bleu comme le ciel, lorsqu’il est bienveillant et beau comme un camion, le bus « France services » ne passe pas inaperçu dans les villages de l’Avesnois qui l’accueillent. Cet arrondissement, aux caractéristiques très rurales, présente des difficultés en matière de mobilité.

C’est pourquoi le Département du Nord, en cofinancement avec la Banque des territoires, a souhaité y mettre en place un service public itinérant afin de répondre à ses besoins. Ce bus est désormais opérationnel.

bus france services avesnois
Tout équipé, le bus est accessible aux personnes à mobilité réduite grâce à une nacelle installée à l’arrière. Une petite sonnette, placée à l’extérieur; permet d’informer de son arrivée. © DR
De places en places, le bus « France services » sillonne les villages de l’Avesnois du lundi au vendredi. Deux agents formés accueillent le public à bord. © DR
Ici, un bureau confidentiel qui occupe la partie avant du véhicule. Les usagers peuvent ainsi être renseignés sur diverses informations. © DR
L’inauguration officielle, le 21 janvier à Gommegnies (59). © DR

Trois espaces distincts

Le bus « France services », d’une surface de 42 m2, est aménagé en divers espaces : un bureau confidentiel, un lieu d’attente et deux postes internet en libre-service. Deux agents sont présents au quotidien pour accompagner les usagers. Parmi elles, Anne Kieken. « En une semaine de fonctionnement, 50 personnes ont déjà été accueillies à bord, annonce la chargée de relation du bus. Les habitants sont enthousiastes lorsqu’ils nous voient arriver et déplier les équipements. »

Les communes desservies par le bus multiservices sont les suivantes : Trélon, Étrœungt, Sains-du-Nord, Dourlers, Wignehies, Pont-sur-Sambre, Cartignies, Bousies, Maroilles, Prisches, Wargnies-le-Grand, Gommegnies, Poix-du-Nord, La Longueville, Bavay, Ferrière-la-Grande, Boussois, Cousolre, Leval et Villers-Sire-Nicole.

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Pâques : Les chocolatiers marchent sur des œufs
Pâques sans chocolat, ce n’est pas Pâques. Oui mais voilà, avec le confinement, les consommateurs ne pensent pa [...]
Lire la suite ...

Bien-être animal: l’agroalimentaire français bien placé, sans être leader
Les entreprises françaises sont en bonne place dans le classement 2019 du BBFAW (Business benchmark on farm animal welf [...]
Lire la suite ...

Les précautions à prendre pour faire ses courses, son ménage et pour ses animaux
L'Anses a émis des recommandations sur les précautions à prendre face au coronavirus pour l'alimentation, les courses [...]
Lire la suite ...

Coronavirus : pas d’épandage des boues d’épuration sans hygiénisation
Saisie en urgence par le ministère de l’Agriculture le 20 mars 2020, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (An [...]
Lire la suite ...

Se confiner au vert, ils préfèrent
Une étude récente des lieux de consommation prouve que les citadins se sont massivement déplacés vers la côte et la [...]
Lire la suite ...

Coronavirus : d’après une enquête, les entreprises de la région accusent le coup
La CCI Hauts-de-France a lancé, entre le 25 et le 29 mars, une deuxième enquête sur l’impact économique du coron [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires