Votre météo par ville

“Utiliser l’eau potable représenterait un coût conséquent pour mon activité”

06-01-2020

Actualité

C’est tout frais

Producteur d’endives à Sains-lès-Marquion, Pascal Deligny a fait le choix de ne pas se raccorder à l’eau potable. Trop cher et pas forcément digne d’intérêt pour son activité. Un reportage qui s’inscrit dans notre grand format sur Sains-lès-Marquion.

Pascal Deligny, producteur d’endives pour Saveurs en Or à Sains-lès-Marquion. © DR

Je vous mets au défi de trouver quelqu’un qui ne se raccorde pas à l’eau potable ». Guy de Saint-Aubert, le maire de Sains-lès-Marquion, lance les paris. Sans forcément chercher à relever le défi, il suffit de traverser la place de la mairie pour écouter Pascal Deligny. En face du bâtiment municipal, il habite derrière un imposant porche en briques rouges sur lequel trône une large pancarte “Saveurs en Or”. Derrière les murs : sa maison et son exploitation dédiée à la culture d’endives, dont il est le responsable.

“Mon activité continuera de tourner quoi qu’il arrive”

Pascal Deligny reçoit chez lui. Ces dernières semaines, d’autres journalistes ont frappé à sa porte. Contrairement aux habitants directement enclins à se raccorder à l’eau potable, lui ne s’est guère montré intéressé. Hormis “peut-être pour donner un peu plus de saveur à mon pastis, plaisante-t-il. Mon activité continuera de tourner quoi qu’il arrive. Je peux l’assurer avec une eau qui n’est pas forcément potable. Surtout que celle qu’on utilise en ce moment ne coûte rien ». Il marque une pause. Avant d’enfiler un manteau. “Venez, je vais vous montrer ».

Pascal Deligny fait visiter son exploitation. D’abord dans les salles de pousse. Derrière des bâches dressées à la verticale, des rangées d’endives plongées dans l’obscurité sur plusieurs mètres de hauteur. Elles sont cultivées en circuit fermé. L’eau circule entre les rangées, les endives poussant alors sur des racines repiquées dans l’humidité. Un processus très gourmand en eau. “Utiliser l’eau potable représenterait un coût conséquent pour mon activité », explique-t-il.

Système bien rôdé

Dans son exploitation, Pascal Deligny possède trois forages, creusés à une profondeur variable. “Jusqu’à 22 mètres pour l’un d’entre eux », précise-t-il. L’eau circule à l’aide d’un système de pompage. Mais à l’instar des particuliers qui sont sujets à une coupure d’eau dès que la pompe cesse de fonctionner, qu’en est-il ici ? L’activité peut-elle en pâtir ? “Nous avons trois forages, reliés à trois pompes. Dès que l’une d’elle dysfonctionne, l’eau continue de circuler à travers les deux autres. Et puis on a toujours une pompe d’avance », dit-il avec un grand sourire.

Fier de son installation, Pascal Deligny montre qu’il peut se passer dans l’immédiat d’un raccordement à l’eau potable. Il ouvre toutefois la porte à des travaux plus tardifs. “Je ne suis pas buté, mais ce n’est pas notre préoccupation première », souligne-t-il. Surtout que cela représente un coût. Environ 20 000 euros selon lui.

Simon Henry

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Adivalor : Objectif 100 % de déchets collectés et recyclés d’ici 2030
Adivalor est l'acteur incontournable en matière de collecte et valorisation des déchets agricoles. L'éco-organisme s' [...]
Lire la suite ...

Numéro 365 : 17 mai 2024

Au cœur des terres

#terresetterritoires