Votre météo par ville

Nord : des enfants placés dans des logements de fonction vacants

02-05-2024

Actualité

Articles

Le Département du Nord vient d’ouvrir une maison pour les enfants confiés à l’Aide sociale à l’enfance dans un logement de fonction vacant d’un collège de Roubaix. Une première en France.

Un logement de fonction d’un collège roubaisien a été transformé en maison d’enfants. © H. G.

Six enfants âgés de 0 à 6 ans ont emménagé dans une maison de Roubaix. Des enfants pour lesquels une décision de justice a été rendue pour qu’ils soient placés car le maintien dans leur milieu familial pouvait les exposer à un danger.

Dans le Nord, 11 000 enfants sont concernés, 1 000 de plus sur un an. Une « hausse préoccupante » que Christian Poiret, le président de Département, explique par le « département hors-norme » qu’il gère, le plus peuplé de France avec 2,6 millions d’habitants.

En parallèle, la collectivité est confrontée à une pénurie de professionnels de l’enfance et au départ en retraite de familles d’accueil. « Nous manquons d’assistants familiaux », regrette le président du Nord. Un constat qui ne risque pas de s’arranger puisque « 30 % d’entre eux ont plus de 60 ans et que l’on fait face à un manque de vocation dans ces métiers ». Ces deux dernières années, le Département indique avoir pris des mesures « pour créer plus de 400 places supplémentaires en établissement, d’ouvrir 380 places en accueil familial et de mettre en place plus de 630 mesures d’accompagnement à domicile ». Mais cela reste insuffisant : 243 petits Nordistes qui devraient être placés ne le sont toujours pas…

Face à l’urgence, le Département a cherché des solutions. Il a été décidé de procéder à un inventaire des logements de fonction des collèges, dont le Département est le propriétaire : « Sur 400 logements, 80 sont inoccupés ». Le Département a donc lié un partenariat avec l’Éducation nationale pour mettre ces logements à disposition de l’Aide sociale à l’enfance. Une première en France !

C’est ainsi que six enfants prennent leurs nouvelles marques depuis mi-avril dans un désormais ex-logement de fonction d’un collège roubaisien.

« 15 000 € ont été investis pour tout réaménager. Il y a des chambres, une cuisine, un salon, une infirmerie qui sert également de bureau à l’équipe. Ils sont comme à la maison », insiste Christian Poiret. Les enfants sont entourés par une équipe pluridisciplinaire (entre trois et quatre personnes la journée et une personne la nuit) d’éducateurs, psychologues, maître de maison… « Ces professionnels accompagnent les enfants dans leur quotidien, les font grandir, les aident à surmonter la souffrance liée à leur situation, mais sont aussi là pour tenter de recréer des liens avec les parents », explique Corinne Nurchi, directrice générale de GAP (Groupement des associations partenaires qui œuvre pour la protection de l’enfance et de l’adolescence en difficulté). Car ces enfants resteront placés « jusqu’à ce qu’ils volent de leurs propres ailes ou en attendant que les parents “grandissent” car c’est bien d’avoir des enfants mais il faut pouvoir les éduquer », souligne le président du Nord. Un dispositif qui revient à 500 000 € par an au Département.

D’ici fin juillet, huit maisons de ce type devraient ouvrir leurs portes à Roubaix, Tourcoing, Aniche, Condé-sur-l’Escaut, Linselles, Raismes et Thumeries pour créer 68 places.

Mieux, mais pas encore assez : « Mon objectif est d’arriver à 30 enfants sans solution de placement car il y a toujours un temps entre la décision du juge et le moment où une solution est trouvée », avance Christian Poiret.

L’appel du pied de Christian Poiret au gouvernement

Ce dernier espère avoir l’aide de l’État dans cette mission : « La protection de l’enfance devrait être une cause nationale. J’ai besoin que l’État participe. » Selon ses calculs, pour pouvoir placer les 243 enfants sans solution aujourd’hui, le coût reviendrait à 10 millions d’euros. « J’ai évoqué le problème avec Catherine Vautrin, ministre des Solidarités, en lui proposant que l’État participe à hauteur de 50 % des frais engagés pour cette expérimentation. » Une demande qui reste, à ce jour, sans réponse.

Dans le Nord, « 20 000 enfants sont accompagnés et 11 000 d’entre eux sont placés. 600 millions d’euros sont dédiés à l’enfance, la famille et la jeunesse, un budget en hausse de près de 50 millions d’euros en 2024 », rappelle le Département. 

Hélène Graffeuille

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Concours : Mélodie Lehoucq, jeune championne de dessert
À 18 ans, Mélodie Lehoucq a terminé 5 du championnat de France du dessert catégorie juniors. La championne régional [...]
Lire la suite ...

Plan Bio : Rencontre entre acteurs des territoires
Organisée par la région Hauts-de-France et la Draaf, une rencontre des territoires bio s'est tenue le mardi 21 mai dan [...]
Lire la suite ...

Sélection : Le Boulonnais comme passion
Marie-Laure et Jean-Pierre Longueval élèvent et sélectionnent des moutons du Boulonnais depuis un peu plus d'une déc [...]
Lire la suite ...

Portrait : Julien Tourtelot, le footballeur maraîcher
À 27 ans, Julien Tourtelot porte plusieurs maillots. Celui de footballeur à l'US Vimy en Nationale 3, la sixième divi [...]
Lire la suite ...

Portrait : Gregory Nocqs, agriculteur traileur
Agriculteur installé à Thiant, près de Valenciennes, Gregory Nocqs est un passionné de trail qui court pour le plais [...]
Lire la suite ...

Événement : à Tilloy-lès-Mofflaines, Terres en fête se prépare
Terres en fête débute vendredi prochain mais, depuis plusieurs semaines déjà, organisateurs et entreprises prestatai [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires