Votre météo par ville

Irlande : « C’est idéal pour ceux qui aiment la nature »

18-04-2024

Actualité

#Tracetonsillon

Dans le cadre du programme Erasmus, Léo Vanberten, en classe de terminale à l’institut d’Hazebrouck, est parti en Irlande pour y effectuer un stage de deux semaines dans un élevage. Une expérience inoubliable pour le jeune homme.

Léo Vanberten est en terminale sciences et technologies de l’agronomie et du vivant (Stav) à l’institut d’Hazebrouck. Dans le cadre du programme Erasmus, l’établissement a proposé aux élèves de partir faire un stage à l’étranger. Une opportunité sur laquelle le lycéen a sauté.

Léo Vanberten est en terminale sciences et technologies de l’agronomie et du vivant (Stav) à l’institut d’Hazebrouck.

Lors des vacances de la Toussaint, le jeune homme de 17 ans s’est donc envolé direction l’Irlande pour y faire un stage dans une exploitation. « C’était la première fois que je prenais l’avion, mais aussi les transports en commun tout seul dans un pays que je ne connaissais pas. » Pas de quoi effrayer le lycéen, « c’est ma mère qui avait le plus d’appréhension », sourit-il.

Les Irlandais très accueillants

Sur place, il est accueilli par Solenn, une Française, et son mari Paul. Le couple franco-irlandais est à la tête d’un élevage de 150 vaches et de 200 moutons à Rathdowney, à une centaine de kilomètres de Dublin. Durant deux semaines, Léo Vanberten a aidé les agriculteurs : « Je me suis beaucoup occupé des animaux. Nous avons pesé et bagué les vaches, tagué les moutons, nettoyé les bâtiments… » Un rythme de travail différent de celui qu’il avait connu lors d’autres stages : « En Irlande, les journées commençaient vers 9 h 30 pour se terminer vers 18 h, c’était assez cool ! J’avais déjà fait un stage dans une exploitation en France, ce n’était pas la même chose, il fallait être prêt à 6 h pour traire… »

Lors de son stage en Irlande, Léo Vanberten s’est principalement occupé des animaux de l’exploitation.

Le jeune garçon a été frappé par l’accueil des Irlandais. D’abord par celui de la famille qui l’a pris en charge durant son séjour, « on ne pouvait pas tomber mieux”, souligne-t-il avant d’ajouter, “et lorsque je me suis baladé, les gens ont toujours été chaleureux. Ils étaient contents de rencontrer un étudiant français ». Léo Vanberten a eu l’occasion de faire quelques visites : « On a fait pas mal de marches avec Solenn. Elle m’a également fait découvrir la ville de Kilkenny, j’ai vu les châteaux et évidemment les célèbres pubs, des endroits à la décoration chargée où les Irlandais aiment se rassembler autour d’une bière, notamment pour regarder les matchs de rugby ! »

Des rencontres qui lui ont permis de progresser en anglais. « Avant de partir là-bas, l’anglais n’était pas mon point fort, reconnaît le lycéen. Mais finalement j’ai su me débrouiller et aujourd’hui ça va beaucoup mieux ! »

Il a aussi été séduit par la beauté des paysages : « C’est très vert, il y a de l’herbe partout… C’est l’idéal pour ceux qui aiment la nature ! » Ce qui l’a particulièrement frappé, c’est l’omniprésence des prairies : « On est peu habitué dans le Nord-Pas de Calais où il y a beaucoup de cultures… Là-bas, il y a assez peu de champs et énormément de pâtures, les bêtes sont pratiquement toute l’année dehors. » Et le jeune homme n’a pas été refroidi par les averses qui rythmaient les journées, « on fait avec, on met un K-way et c’est reparti ! »

Ce qui a particulièrement frappé le lycéen, c’est l’omniprésence des prairies.

S’il y avait un bémol à ce séjour, ce serait la nourriture : « J’ai goûté la seeafood chowder, une soupe à base de poissons – une spécialité irlandaise – et les petits-déjeuners salés. Ça, c’était bon ! Mais après, il y a énormément de produits transformés et peu de magasins de fruits et légumes comme on peut trouver chez nous. Pour en manger, il faut avoir un potager et par chance, Solenn et Paul en avaient un ! », détaille celui qui fait attention à ce qu’il mange.

Un séjour formateur pour le lycéen qui estime en être revenu grandi, « durant deux semaines, j’ai dû prendre mes responsabilités, il n’y avait pas papa, maman derrière moi ! » Et qui lui a surtout donné goût aux voyages. Le lycéen souhaite intégrer l’institut polytechnique UniLaSalle de Beauvais à la rentrée prochaine pour devenir ingénieur agronome. Des études durant lesquelles il est demandé aux élèves de faire des stages à l’étranger, une aubaine pour Léo Vanberten qui réfléchit déjà à sa prochaine destination : « Le Canada, le Brésil, l’Argentine… On verra ! »

Hélène Graffeuille

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires