Votre météo par ville

Fruits et légumes : Booster la filière régionale

02-12-2021

Actualité

Consommation

L’interprofession des fruits et légumes frais s’implante en région. Objectif : promouvoir la consommation de fruits et légumes, moins élevée en moyenne que dans le reste de la France et structurer la filière pour porter collectivement les messages auprès des pouvoirs publics.

© V.CH.

Rappeler les objectifs de l’interprofession déclinés en région et aussi diffuser les chiffres issus de l’enquête Kantar menée dans les Hauts-de-France pour mieux connaître la consommation des fruits et légumes par ses habitants (voir en page 5) : c’était les deux objectifs d’un événement organisé le 25 novembre à Lille par le comité régional d’Interfel Hauts-de-France, dans le cadre de l’Année internationale des fruits et légumes initiée par l’ONU.

Améliorer l’attractivité

Crée il y a deux ans, le comité régional d’Interfel a pour mission de décliner localement les orientations prises au niveau national par l’interprofession des fruits et légumes frais. Jean-Marc Brodbeck, primeur au Touquet (62) et fraîchement réélu président du comité régional d’Interfel Hauts-de-France, a présenté les grands axes de travail de l’organisation.

Parmi les attributions du comité régional : la communication vis-à-vis du grand public. « Nous avons des atouts à faire valoir : nos produits sont bruts et naturels et ils sont bons pour la santé », revendique le président. Mais il reste du travail : les habitants des Hauts-de-France mangent en moyenne moins de fruits et légumes qu’au niveau national. De plus, leur consommation est également inférieure aux recommandations du programme national « nutrition santé ».

Autre objectif : améliorer la visibilité et l’attractivité de la filière des fruits et légumes frais. « Le secteur représente 8 400 emplois dans la région. En 2022, nous savons déjà que les différents maillons de la filière vont chercher à recruter près de 1 000 salariés. » Le responsable s’attend à des difficultés sur ce point : « Il faut valoriser nos métiers et les possibilités d’évolution qui existent. » Le comité souhaiterait voir se développer l’offre de formation. « Il n’y a qu’un CAP primeur proposé dans la région. »

Messages politiques

Le comité entend être l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics. La soirée, en présence de la vice-présidente du conseil régional en charge de l’agriculture Marie-Sophie Lesne, a été l’occasion de faire passer des messages. « La France importe la moitié des fruits et légumes qu’elle consomme », a regretté Jean-Pierre Delannoy, vice-président d’Interfel, qui a interpelé cette dernière sur le manque de compétitivité de la filière française. Il a notamment pointé du doigt certaines réglementations telle que la loi sur la fin des emballages plastiques, qui doit rentrer en vigueur au 1er janvier 2022 : « Nous devons avoir les mêmes règles que les autres pays européens. » Et de s’étonner que la France ne parvienne pas à mettre en œuvre la distribution d’un fruit chaque jour aux écoliers : « Ça marche dans plusieurs pays d’Europe mais nous avons l’art de tout compliquer ! »

Le comité régional devait organiser en septembre le premier festival des fruits et légumes. Il a finalement été reporté à 2022, en attendant des jours meilleurs sur le front sanitaire.

Virginie Charpenet

Lire aussi : Conserverie : Justine Frysztak pimpe les légumes des Hauts-de-France 

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Nord : Mobilisation des éleveurs laitiers
Ce jeudi et vendredi, les éleveurs du Nord se mobilisent dans les grandes surfaces n'appliquant pas un prix décent du [...]
Lire la suite ...

Vigilante jaune orages pour les Hauts-de-France
Météo France a placé l’ensemble des départements de la région Hauts-de-France en vigilance jaune orages ce mercre [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : mesures mises en oeuvre dans la Pas-de-Calais
Face à la sécheresse qui continue de sévir dans le Pas-de-Calais, la préfecture a décidé, par arrêté préfectora [...]
Lire la suite ...

Pas-de-Calais : Une mission d’enquête calamités agricoles
La FDSEA du Pas-de-Calais a lancé l'alerte pour déclencher les calamités agricoles face à la sécheresse. [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : une récolte de légumes frais menacée
Les cultures de légumes frais sont mises à mal par la sécheresse. L'irrigation est la clé mais les restrictions et l [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : l’ensemble du département du Nord concerné par les restrictions
Depuis le 12 mai 2022, le département du Nord fait l’objet de mesures progressives concernant la sécheresse. Le déb [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires