Votre météo par ville

Lait bio : une surproduction devenue structurelle

22-09-2021

Actualité

Consommation

Les volumes de lait bio augmentent chaque année en France. En parallèle, la consommation marque le pas. Conséquence : les industriels se retrouvent dans l’incapacité de réguler la production.

© Pixabay

Dans son bulletin mensuel, l’Institut de l’élevage (Idele) rapporte les résultats du panel Kantar : « les ventes de bio ont reculé sur toutes les gammes lors du premier semestre : en volume de -10 % /2020 pour le lait liquide, -5 % sur les fromages, -4 % sur les yaourts, -5 % sur le beurre, -12 % sur la crème ». « Les volumes de laits conditionnés et yaourts bio vendus seraient même repassés en-dessous des volumes écoulés au premier semestre 2019 », ajoute l’Idele.

L’Institut constate que la consommation de produits laitiers bio décroche. Pourtant, des centaines de producteurs laitiers en fin de conversion affluent sur le marché. En effet, pas moins de 659 000 t de lait bio ont été collectées au cours du premier semestre 2021. Cela représente 11 % de plus qu’en 2020. En rythme annuel, la production croît de 170 000 t (+14 %). La production de lait bio croît massivement en Bretagne et dans les Pays de la Loire notamment. Les livraisons dépassent déjà la production allemande (648 000 t).

Dans aucun pays européen, la production de lait biologique ne se développe comme en France. Les nouvelles exploitations certifiées « agriculture biologique » au cours des mois à venir sont de grandes dimensions. Elles sont dotées d’une capacité de collecte de 450 000 l par an. Les entreprises collectrices de lait font face à un sérieux dilemme. Elles avaient incité et accompagné, il y a 4-5 ans, de nombreux producteurs à se lancer dans la production de lait biologique pour répondre aux aspirations des consommateurs. Au moment où ces éleveurs arrivent au terme de leur conversion et livrent des quantités massives de lait bio, ces entreprises font face à une défection des consommateurs. Les industriels semblent aujourd’hui impuissants pour réguler la production de lait. Les mesures prises au printemps dernier pour la seconde année consécutive ont eu un faible impact. 

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
AG de la MSA : le point sur l’actualité des caisses locales
La MSA Nord-Pas de Calais tenait le 25 novembre à Arras son assemblée générale 2020. Covid, numérisation, budget... [...]
Lire la suite ...

Les cours dévissent pendant que l’inquiétude monte
Depuis l'apparition du variant du Covid Omicron, les marchés des matières premières s'orientent à la baisse. Une ap [...]
Lire la suite ...

Les chambres d’agriculture se réorganisent
Les chambres d'agriculture, par l'intermédiaire de l'APCA, se sont engagées dans un contrat d'objectifs et de perform [...]
Lire la suite ...

Fruits et légumes : Booster la filière régionale
L'interprofession des fruits et légumes frais s'implante en région. Objectif : promouvoir la consommation de fruits e [...]
Lire la suite ...

Influenza aviaire : enrayer l’épidémie
La France a détecté le 26 novembre un foyer dû à une souche hautement pathogène (IAHP) dans un élevage de poules p [...]
Lire la suite ...

Le Salon Interpom a enfin eu lieu, sous de bons auspices
Après un report d'un an, le salon Interpom a enfin eu lieu à Courtrai, du 28 au 30 novembre, avec l'ambition de « re [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires