Votre météo par ville

Dans les coulisses du lait liquide

23-05-2019

Actualité

Consommation

Initiée par les fabricants du lait de consommation liquide réunis au sein de Syndilait, la Journée mondiale du Lait fête sa 6e édition française le 1er juin 2019.

Candia, Awoingt, lait, transformation Terres et Territoires

Une opération transparence pour répondre aux attentes des consommateurs en leur faisant découvrir la façon dont sont préparés leurs produits. C’est l’objectif de la Journée mondiale du lait organisée par le Syndilait, qui regroupe les fabricants de lait liquide.

L’événement s’accompagne de journées portes ouvertes dans sept laiteries réparties sur territoire français. Dans le Nord-Pas de Calais, c’est la laiterie d’Awoingt (59), une des trois usines Candia de France, qui participe à la manifestation.

Un logo pour garantir le savoir-faire français

L’opération va par exemple être l’occasion de mettre en avant le fait que 97 % du lait liquide conditionné proposé en France est d’origine française. Autre point positif : le lait liquide conditionné génère 24 000 emplois, dont 6 000 directs. En 2018, près de 3,2 milliards de litres sont sortis des laiteries françaises.

Pour valoriser ce savoir-faire, il existe désormais un logo permettant d’identifier facilement le « Lait collecté et conditionné en France ». Apposé sur 60 % des briques et bouteilles de lait, il a permis de diviser par plus de deux les importations de lait en seulement trois ans (- 58 % entre 2015 et 2018).

Le lait liquide, vendu en brique (45,8 % du marché) ou en bouteille (54,2 %), fait partie des habitudes alimentaires des Français puisqu’ils sont 65 % à en consommer régulièrement. En 2018, plus de 2,9 milliards de litres (dont 2,3 milliards de litres de lait conditionné) ont été mis sur le marché français, représentant une consommation moyenne de plus de 45,5 litres par habitant.

Recul des ventes et montée en gamme

En grande distribution, les ventes de lait liquide sont en repli de 3,3 % en volume par rapport à 2017, notamment en raison du déclin du petit-déjeuner. Les professionnels de la filière se mobilisent, au sein du Collectif du Petit-déjeuner à la française, pour lutter contre ce recul.En valeur, le recul des ventes en grande distribution est contenu à 0,3 %, grâce à la montée en gamme des produits proposés par les laiteries.

En effet, les achats des ménages se sont majoritairement orientés vers les laits dits « spécifiques » (bio, aromatisé, délactosé, croissance, vitaminé…), qui représentent désormais près de 26 % du marché des laits conditionnés. Le lait bio a, en particulier, enregistré une croissance de ses ventes de 19,4 % vs 2017 et il représente aujourd’hui 11,2 % de la totalité des laits vendus en grande distribution.

Sources des chiffres : Enquête Cniel / CSA décembre 2018.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Organisation : Être actif dans le changement
Organiser son travail, ça s'apprend mais cela demande de changer ses habitudes et de se remettre en question. À condit [...]
Lire la suite ...

Dephy : Quel avenir pour la réduction des phytos ?
Dans le cadre du dispositif Dephy Hauts-de-France, partie intégrante du plan Ecophyto II du gouvernement se tenait, mar [...]
Lire la suite ...

Méthanisation : Simple comme un jeu de piste
Élèves au lycée agricole de Tilloy-lès-Mofflaines, les cinq membres de l'équipe « Clémentine » ont remporté l [...]
Lire la suite ...

Publireportage : la chips au chaudron made in Hauts-de-France
Fondée en 2018 par Julie et Stéphane Gérard, l'entreprise So Chips, installée dans l'Oise à Longueil-Sainte-Marie, [...]
Lire la suite ...

L’ostéopathie met la patte sur les bovins 
Élodie Landure est vétérinaire équin à Frencq (62). Récemment diplômée d'ostéopathie, elle prodigue des soins d [...]
Lire la suite ...

Sapins : Une seconde vie après Noël 
Chaque année, Gaëtan Doisy, agriculteur aux Rues-des-Vignes (59), propose aux particuliers de replanter leurs sapins d [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires