Votre météo par ville

Lin : Un mois pour jouer sur la fibre sensible

04-06-2020

Actualité

Consommation

Perrine Dereux, à la tête d’une boutique de produits écoresponsables à Lambersart (59), près de Lille, a un véritable faible pour le lin textile. Pour mettre en avant tous ceux qui gravitent autour de la fibre régionale, producteurs comme artisans, elle lance le « Mois du lin ».

lin
Perrine Dereux a choisi de mettre la fibre de lin en avant. © Ethics/Sebastien Rande

Sa boutique de produits écolos et zéro déchet, couches lavables, cosmétiques bio made in France… a bien poussé. Après un déménagement de Lomme à Lambersart dans des locaux plus spacieux pour EthiCS, Perrine Dereux, responsable de la boutique, aurait aimé faire une grosse fête : « Une très belle inauguration dans la boutique en juin, autour du lin, avec des conférences, des rencontresétait prévue. »

Mais la tornade coronavirus est passée par là. Douche froide : « Reporter notre inauguration d’un an, ce n’était vraiment pas terrible. Puis, on a vu qu’on pourrait quand même se déplacer un peu, faire des petites choses. Et je crois que tout le monde a besoin de retrouver du contact, une petite bouffée d’air frais ! » Qu’à cela ne tienne,le « Mois du lin » fleurira bien, il sera simplement, un peu repensé.

Mois du lin, le programme
RDV sur la page Facebook ou Instagram d’EthiCS pour découvrir des interviews de créateurs régionaux qui réinventent le lin (Passeurs d’objets, meubles ; Mon gobelet en lin ; Bonjour Tangerine, bouillottes…).

RDV en boutique pour des ateliers « faire soi-même » à base de lin (crème, lessive, baume…) à réserver au préalable, une expo sur la production régionale de lin et une vitrine dédiée au lin réunissant de nombreux créateurs régionaux, mais pas que.

Deux visites organisées par le Grenier du lin (Hondscoote) sont aussi au programme, renseignements sur le site www.ethics.fr ou au 03 20 57 63 85.

Un peu fleur bleue

Si Perrine Dereux a choisi de mettre la fibre en avant, à travers des ateliers, une expo en boutique, des découvertes de champs à Hondschoote, des portraits de créateurs, c’est qu’elle est, elle-même, un peu fleur bleue. Depuis 2018, elle développe, via sa marque, Lin d’min coin, des produits du quotidien : filtres à thé, lingettes démaquillantes, serviettes hygiéniques, tous travaillés en lin. « Cette marque, c’est un clin d’œil à mon enfance dans le Nord, entourée de ces champs de lin, et une façon de montrer que cette fibre qui pousse ici, peut booster l’économie locale. Si de petites marques se développent, on va pouvoir emmener tout le monde et retrouver une filature locale, j’y crois ! »

infographie lin

Au-delà de la problématique, bien connue, de cette partie de la transformation qui manque encore en France, il est aussi question de production : « Je connais pas mal de jeunes qui reprennent les champs de leurs grands-parents et qui se tâtent à faire du lin, car ils se demandent comment ils vont le vendre... » Perrine Dereux est pieds et poings liés à sa fibre peu gourmande en eau, comme en intrants, élégante et locale.

Agathe Villemagne

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Tags
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Ils proposent des tests de sols en magasins
Les élèves de l'Institut d'Hazebrouck ont proposé des tests de sol dans trois magasins Gamm Vert du Nord vendredi 5  [...]
Lire la suite ...

Maladie. Paratuberculose : Le GDS 62 veut l’éliminer
Ce n'est pas une maladie nouvelle dans le Pas-de-Calais, mais le Groupement de défense sanitaire du département souhai [...]
Lire la suite ...

Numéro 359 : 5 avril 2024

Phytosanitaires : à Lorgies, la quête de solutions
La ministre déléguée auprès du ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Agnès Pannier-Runacher [...]
Lire la suite ...

Inondations : à Norrent-Fontes, une retenue collinaire pour limiter le risque
Une retenue collinaire a été inaugurée le 2 avril à Norrent-Fontes près de Béthune. L'objectif est de limiter le [...]
Lire la suite ...

Politique. Dotation globale de fonctionnement : plus mais toujours pas assez
27 milliards d'euros : c'est la dotation globale de fonctionnement versée par l'État aux collectivités pour 2024. 7 [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires