Votre météo par ville

À Lomme, le bitume devient nature

17-02-2023

Actualité

Bien dans ses bottes

L’ancienne place du marché lommoise entièrement bitumée est transformée en un jardin public mettant à l’honneur la biodiversité. Une volonté de la Ville de développer le « vert » dans la commune pour lutter, notamment, contre les fortes chaleurs en période estivale.

Les travaux du futur parc sont encore en cours. Commencés au printemps dernier, ils devraient se terminer d’ici trois à quatre mois, pour une ouverture des lieux cet été. © K. S.

« On avait besoin d’un poumon vert, ça va être sympa ! » Arnaud, croisé aux abords du chantier en train de promener son chien, affiche un grand sourire. Le Lommois, habitant du quartier, aura vue sur le futur parc en plein centre-ville. Comme d’autres, il a contribué à la consultation citoyenne, entre 2020 et 2021, pour participer à la conception de cet espace vert. Et il se dit aujourd’hui pleinement satisfait des choix retenus : « Ça va être zen, ouvert, c’est l’idéal, ça manquait. Ici, ce n’était que du bitume. »

Car le lieu, il y a encore quelques années, était bitumé et utilisé pour le marché hebdomadaire de la ville. Ce dernier déplacé en 2020 sur le parvis de la mairie, il restait un grand espace inutilisé de la taille d’un stade foot… Qu’en faire ? La Ville a donc décidé de consulter ses habitants. Et surtout de passer au vert ! Selon le maire Olivier Caremelle, en poste depuis septembre dernier (il a pris la succession de Roger Vicot, devenu député), la ville de Lomme manque aujourd’hui d’espaces verts et c’était l’occasion ou jamais d’y remédier. « En 2015, on s’est déclaré ville en transition écologique. Ces dernières années, on a pris des engagements pour la biodiversité, la mobilité, les économies d’énergie. Là, on passe aux actes. »

De l’ancienne place du marché, il ne reste maintenant plus rien, ou presque. Seule une partie des anciens pavés a été conservée pour border les allées du nouveau parc. Le reste appartient au passé et près de 9 500 m2 d’enrobé ont été supprimés. « On va avoir une véritable bulle verte, sourit l’élu. Du vert, du vert, du vert… Respirer, respirer, respirer ! »

Avec des allées passantes en gazon, des parties entièrement fleuries, 16 000 jeunes plants forestiers et 137 arbres ainsi que 80 % d’espaces perméables non minéralisés, le parc a été conçu comme un îlot de fraîcheur. « On va installer un parc à eau et des brumisateurs, décrit Isabelle Penet, responsable environnement et cadre de vie. Et le parc pourra être utilisé en cas d’activation du plan canicule en période estivale la nuit. Il sera alors surveillé. C’est important dans un quartier où beaucoup d’habitants n’ont pas accès à un jardin. »

Attirer pourquoi pas hérissons et chauve-souris

Selon les souhaits des citoyens consultés, le parc sera doté de plusieurs espaces. L’un plutôt zen et détente, l’autre plus récréatif et sportif. Interdit aux vélos et fermé la nuit, il disposera d’un caniparc et pourra également accueillir des manifestations culturelles. « On veut en faire un lieu de vie », abonde Isabelle Penet.

Et pas seulement humaine car l’espoir, « même si on sait que ce sera compliqué », est d’attirer les oiseaux et pourquoi pas, des hérissons ou des chauves-souris. Mais avant cela, le parc ouvrira d’abord aux Lommois. Inauguration prévue d’ici quelques mois, au début de l’été. 

Les habitants invités à choisir parmi six femmes remarquables pour le nom du parc

Pour nommer le jardin public, Lomme a opté une nouvelle fois pour la consultation citoyenne. Mais ce ne sera pas n’importe quel nom non plus : la municipalité propose six noms de femmes.  « Aujourd’hui, moins de 5 % des espaces publics en France portent un nom de femme. Il est temps que cela change ! Vous avez ainsi le choix entre six propositions, six grandes femmes que la ville de Lomme souhaite mettre en avant », écrit la Ville sur son site internet. Les noms de Julie Daubié, Rosa Parks, Joséphine Baker, Gisèle Halimi, Françoise d’Eaubonne et Lucie Aubrac sont proposés aux Lommois. Les votes sont ouverts jusqu’au dimanche 26 février.

Kévin Saroul

Lire aussi : Inauguration : Un sentier pour découvrir la biodiversité

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Adivalor : Objectif 100 % de déchets collectés et recyclés d’ici 2030
Adivalor est l'acteur incontournable en matière de collecte et valorisation des déchets agricoles. L'éco-organisme s' [...]
Lire la suite ...

Numéro 365 : 17 mai 2024

Au cœur des terres

#terresetterritoires