Votre météo par ville

Pêche. Poissons sous surveillance

08-03-2019

Actualité

Hors-champ

L’ouverture de la pêche à la truite a lieu samedi 9 mars 2019. Pour avoir une idée des populations piscicoles qui cheminent dans les cours d’eau du Pas-de-Calais, des stations de vidéocomptage voient le jour.
C’est l’heure de taquiner la truite ! Dans le Nord et le Pas-de-Calais, plus de 50 000 pêcheurs amateurs s’ap- prêtent à sortir les cannes et à retrouver leur place favorite au bord des rivières. Les deux départements font partie des territoires qui comptent le plus de pêcheurs en France, avec respectivement 26 000 et 25 000 pratiquants*. Si le nombre d’adeptes de l’hameçon est connu, celui des poissons présents dans les cours d’eau l’est beaucoup moins. Pour y remédier, la Fédération du Pas-de-Calais pour la pêche et la protection du milieu aquatique (FPPMA 62) a installé deux systèmes de vidéocomptage. L’un est situé, depuis 2016, à Mourlinghen sur la Liane et l’autre à Auchy-lès-Hesdin sur la Ternoise depuis 2014.
Infrarouge et caméra haute résolution
Les dispositifs vidéo sont fixés à la sortie d’une passe à poisson aménagée sur les barrages de Mourlinghen et d’Auchy-lès-Hesdin. Avec l’utilisation de la technologie infrarouge et le balayage d’une caméra haute résolution, ils rendent possible la reconnaissance des différentes espèces qui passent le système. « Lorsqu’il arrive dans la passe, le poisson déclenche la vidéo et est guidé pour être détecté », explique Benoît Rigault, responsable du pôle connaissance à la Fédération de pêche 62.
Le mécanisme s’apparente à un tunnel en inox de forme rectangulaire. Un scanner va dans un premier temps numériser la forme générale du poisson dès son entrée dans l’outil. Ce dernier va produire une image de sa silhouette et permettre de mesurer sa taille. « La caméra enregistre alors une séquence vidéo du passage du poisson, poursuit le spécialiste. La date ainsi que l’heure de chaque passage sont également enregistrées ». Toutes ces données et ces images sont sauvegardées dans un ordinateur directement connecté au dispositif qu’il est possible de consulter en direct.
Continuité écologique
L’utilisation des stations de vidéocomptage a permis de confirmer la présence récurrente de grands salmonidés (truites de mer ou saumons atlantique) qui remontent les cours d’eau. « Ces poissons entrent dans les estuaires au printemps puis migrent vers des lieux de reproduction, indique Benoît Rigault. Pour le moment, 2018 a été la meilleure année en termes de présence des salmonidés sur notre territoire. »
L’acquisition de connaissances plus précises sur les stocks d’espèces amphihalines (espèce migrant entre un milieu maritime et un milieu dulçaquicole) présentes et leurs conditions de migration va donc permettre une gestion durable de ces espèces à fort intérêt économique et patrimonial. « Si des aménagements sont réalisés pour faciliter la montaison et la dévalaison des poissons, il reste des efforts à faire pour l’entretien des berges, déclare le responsable de l’organisme départemental. La continuité écologique est parfois touchée par des ouvrages anciens, notamment des restes de vieux moulins non utilisés à ce jour. Ces obstacles peuvent dégrader des habitats naturels de la faune aquatique ou générer des zones de réchauffement des eaux (stagnation) qui dérèglent les flux de poissons. »
La Fédération de pêche du Pas-de-Calais rappelle l’importance de laisser circuler les espèces mais aussi les sédiments (vase, branchages…), en particulier en prévision des crues. Pêcheurs du dimanche ou passionnés ont jusqu’au 15 septembre 2019 pour profiter des berges régionales. La saison de la pêche aux carnassiers (brochet, sandre, perche, silure) ouvrira le 1er mai.
Simon Playoult
* Le Nord compte 92 associations de pêche et le Pas-de-Calais 86.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Adivalor : Objectif 100 % de déchets collectés et recyclés d’ici 2030
Adivalor est l'acteur incontournable en matière de collecte et valorisation des déchets agricoles. L'éco-organisme s' [...]
Lire la suite ...

Numéro 365 : 17 mai 2024

Au cœur des terres

#terresetterritoires