Votre météo par ville

Peste porcine africaine. La clôture franco-belge bientôt entièrement posée

20-03-2019

Brèves

Hors-champ

La clôture qui doit empêcher l’arrivée en France de sangliers porteurs de la peste porcine africaine sera terminée fin mars 2019. 230 sangliers ont été abattus pour dépeupler la future zone blanche avec la Belgique, indiquait le 18 mars le ministère de l’Agriculture.


Ce dispositif anti-intrusion qui doit empêcher les sangliers de passer de Belgique en France doit atteindre 112 kilomètres au total. À ce jour, 73 kilomètres ont été construits et « la fin de la pose est prévue pour la fin du mois de mars », a déclaré Loic Evain, directeur général adjoint de l’alimentation (DGAL) deux mois après le renforcement des mesures pour éviter l’arrivée de la peste porcine africaine sur le territoire français.
« Le coût entièrement pris en charge par le ministère de l’Agriculture s’élève à 5,3 millions d’euros », selon un communiqué.

Le dépeuplement de la future zone blanche est quant à lui toujours en cours. L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) estimait qu’il y avait en janvier entre 370 et 570 sangliers dans cette zone de près de 80 kilomètres carrés, située dans les départements de la Meuse et des Ardennes. M. Evain rappelle que «l’objectif est l’élimination totale des sangliers dans cette zone».

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Numéro 316 : 1 juin 2023

Numéro 315 : 26 mai 2023

Numéro 314 : 19 mai 2023

Raphaël Degenne : « Pour ne pas subir la science, il faut la comprendre »
Ombelliscience est une association fédérant une soixantaine d'acteurs scientifiques des Hauts-de-France. Son objectif [...]
Lire la suite ...

Sortie : À la découverte du cheptel d’Eden 62
Eden 62, le syndicat mixte en charge de la protection des espaces naturels sensibles, souffle sa 30 bougie cette année. [...]
Lire la suite ...

Damien Carlier : “Les changements climatiques remettent en cause la sécurité fourragère des exploitations”
Face aux conditions climatiques marquées par un printemps humide et froid, la pousse de l’herbe s’exprime t [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires