Votre météo par ville

Pommes : Arnaud et son pressoir, sur les routes de campagne

14-10-2020

Actualité

Les rencontres

Polyculteur-éleveur à Doudeauville (62), Arnaud Ansel s’est installé sur la ferme familiale en créant un atelier de production de jus de pommes. Il a investi dans un pressoir mobile capable de se déplacer de pâtures en vergers. Nous l’avions rencontré en septembre 2019, retour sur son parcours alors que la saison bat son plein.

Arnaud Ansel, agriculteur dans la vallée de la course propose de presser les pommes des particuliers ou établissements scolaires pour faire des jus. © DR

Venez avec vos pommes, repartez avec votre jus. Tel est le concept lancé par Arnaud Ansel, agriculteur dans la vallée de la Course. Alors que dans les prairies ou les vergers, les arbres fruitiers regorgent de pommes jaunes, vertes ou rouges, le jeune homme pressé attend leur cueillette avec impatience.

D’amateur à professionnel de la pomme

Avant de reprendre la ferme des Prés (80 vaches laitières, 70 ha), Arnaud Ansel s’est formé au métier qui le passionnait. Il a dans sa besace, un bac sciences et technologies de l’agronomie et de l’environnement (STAE) passé au lycée agricole de Radinghem (62), un BTS analyse et conduite de systèmes d’exploitation (Acse) obtenu à Tilloy-lès-Mofflaines (62), et un certificat de spécialisation en mécanique obtenu à Yvetot (76).

C’est peut-être en traversant la Normandie, contrée de la pomme, que l’agriculteur de 34 ans y a pris goût. « J’ai commencé par fabriquer du cidre maison, puis du jus avec les pommes présentes dans mes prés, explique Arnaud Ansel. C’était un loisir. Les personnes qui en buvaient semblaient apprécier et certaines, dans le voisinage, m’ont demandé de leur presser quelques pommes. » C’est ainsi qu’est née l’idée de créer un atelier sur l’exploitation. Chose que le Doudeauvillais réalise en 2014, avec un pressoir à l’ancienne, au moment de son installation après avoir suivi une formation accélérée aux côtés d’un arboriculteur de l’Avesnois et à l’Institut de Genech (59).

Deux kilos de fruits pour un litre de jus

Dès la première année, la nouvelle de la présence d’un pressoir sur la ferme d’Arnaud Ansel fait rapidement le tour du canton. « L’activité a plutôt bien démarré, indique-t-il. Les particuliers ou professionnels peuvent apporter leurs pommes à presser à partir de 100 kg. Ils sont libres de réaliser un mélange avec différentes variétés afin d’obtenir un jus au goût qui leur convient. »

Environ 2 kg de pommes sont nécessaires pour obtenir un litre de jus. Ce dernier est pasteurisé et se conserve deux ans. Arnaud Ansel propose également des poches de 3 L. Afin de maximiser l’activité de son pressoir, il est arrivé qu’il élabore aussi des jus issus de pommiers implantés ces dernières années dans les prairies du canton d’Hucqueliers (62), en partenariat avec la chambre d’agriculture du Nord-Pas de Calais. De même, le Parc naturel régional des caps et marais d’Opale a valorisé quelques pommes via la Ferme des Prés.

Pressoir mobile

Le pressoir mobile. © DR

En octobre 2018, Arnaud Ansel a fait l’acquisition d’un pressoir mobile où tout le matériel nécessaire à la transformation des pommes en jus est regroupé et optimisé sur une plateforme remorquable.

Petit nom donné à cet ensemble : le Ch’ti pressoir ! « Je peux désormais presser en direct dans les foires, aller à la rencontre d’associations et dans les écoles qui possèdent un verger », souligne l’exploitant agricole.

« On a pressé quatre tonnes avec une MFR, détaille ce dernier. Ce qui a permis aux élèves de financer un projet de voyage scolaire. » L’agriculteur et son Ch’ti pressoir peuvent se déplacer (à partir de 4 tonnes) sur une grande partie des Hauts-de-France. Sur les routes de campagne, à la recherche du fruit défendu.

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Biogaz : peur sur les tarifs
Une diminution du tarif de rachat du biométhane à 65 €/MWh : c'est l'objectif affiché du gouvernement cet auto [...]
Lire la suite ...

Pomme de terre : au moins 15 % de baisse de la sole en 2021 en UE
«Les producteurs du Nord-ouest de l’Europe devraient planter au moins 15 % de pomme de terre en moins au printemp [...]
Lire la suite ...

Moyen-Orient : des appels au boycott après les propos d’Emmanuel Macron sur les caricatures
Des appels au boycott des produits français ont eu lieu dans plusieurs pays du Moyen-Orient après qu’Emmanuel Ma [...]
Lire la suite ...

Bien-être équin : le box individuel pose question 
90 % des chevaux vivent aujourd'hui en box individuels, durant la majeure partie de la journée. Alors que le bien-êt [...]
Lire la suite ...

PAC : le Parlement européen adopte à son tour sa position de négociation
Le Parlement réuni en plénière le 23 octobre 2020 a définitivement adopté – à une large majorité des deux tiers [...]
Lire la suite ...

Influenza aviaire aux portes de la France : appel à la vigilance des détenteurs de volailles
Les Pays-Bas viennent de confiner leurs volailles élevées en plein air après la détection du virus H5N8 sur deux cyg [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires