Votre météo par ville

Plongée mémorielle sous la terre

08-11-2021

Actualité

Hors-champ

Après trois mois de travaux, la carrière Wellington d’Arras, lieu de mémoire de la Première Guerre mondiale, rouvre au public. Objectif : offrir une expérience de visite plus intense. Un programme spécial est prévu à l’occasion de cette réouverture et du 11 novembre.

Carrière Wellington ©Arras Pays d’Artois

Fermée pour travaux depuis la mi-août, la carrière Wellington d’Arras dévoile enfin ses aménagements. Ceux-ci permettront aux visiteurs, à grand renfort de technologie, de s’immerger dans le quotidien des tunneliers néo-zélandais qui y ont séjourné, vingt mètres sous terre, durant la Grande Guerre. Pour l’occasion, une série de visites gratuites sont proposées du 11 au 14 novembre (voir ci-dessous). 

Les carrières de l’histoire

Tout d’abord, un peu d’histoire. Octobre 1914 : le front se stabilise en Artois et forme un saillant dans les lignes allemandes autour d’Arras. La ville est ravagée par les tirs de l’artillerie allemande. En 1916, les troupes françaises sont remplacées par l’armée britannique. En avril 1917, cette dernière lance une offensive de diversion à partir d’Arras. L’objectif : permettre à l’armée française d’attaquer les Allemands au Chemin des Dames dans l’Aisne.

Son idée de génie : faire relier par les tunneliers néo-zélandais les carrières d’extraction de craie de la ville, pour créer un véritable réseau de casernes souterraines, capables d’accueillir jusqu’à 24 000 soldats. Les plus importants travaux jamais réalisés par l’armée britannique. Ceux-ci permettront aux troupes de surgir à quelques dizaines de mètres devant les lignes ennemies.

Scénario…

Entre un espace d’accueil refait de A à Z et une scénographie totalement repensée, la visite souterraine propose une expérience immersive plus riche en émotions. Les concepteurs ont joué sur deux points : le scénario et la technologie. La visite a en effet été divisée en cinq actes, de la (re)découverte des carrières médiévales par les Britanniques en 1916 au lancement de la bataille d’Arras le 9 avril 1917. Au fur et à mesure du parcours, le temps s’accélère, passant de six mois avant la bataille à quelques heures… jusqu’au jour J.

…Et technologie

Et comme la technologie a évolué depuis l’ouverture des carrières au public en 2008, exit les écrans de maille déployés sur la roche. Le nouveau parcours propose des projections monumentales directement sur les parois. Ces projections atteignent par endroits cinq mètres, avec de nouvelles images inédites.

Le son joue également un rôle important grâce à la technique binaurale. Cette technique désigne une méthode d’enregistrement qui restitue une image sonore parfaitement similaire à la manière dont l’auditeur perçoit naturellement les sons. Le visiteur est désormais littéralement plongé dans les carrières en 1917. Prêt pour le voyage dans le temps ?

Lucie De Gusseme

Lire aussi : Raviver la flamme du four à pain

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Adivalor : Objectif 100 % de déchets collectés et recyclés d’ici 2030
Adivalor est l'acteur incontournable en matière de collecte et valorisation des déchets agricoles. L'éco-organisme s' [...]
Lire la suite ...

Numéro 365 : 17 mai 2024

Au cœur des terres

#terresetterritoires