Votre météo par ville

Compétitivité des filières laitières : la France retrouve la première place mondiale

06-01-2020

Actualité

Élevage

Selon les résultats de la cinquième veille concurrentielle internationale sur le lait de vache, la France décroche la première place dans le classement mondial 2018 des pays les plus compétitifs devant les Pays-Bas et la Nouvelle-Zélande.

Parmi les atouts de la France: une production et une demande de produits laitiers très diversifiés et de qualité. © Anne-Sophie Flament

Dans la dernière édition de la veille concurrentielle internationale sur les différentes filières laitières, la France a retrouvé en 2018 la première place qu’elle avait perdue en 2017 au profit des Pays-Bas. Sur la base de 40 indicateurs regroupés en sept axes, notre pays devance les douze pays que l’étude a identifié dans le monde comme les plus compétitifs du secteur, soit sept pays de l’Union européenne : Allemagne, Danemark, Irlande, Italie, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni et cinq pays tiers : Argentine, Australie, Brésil, Etats-Unis et Nouvelle-Zélande.

Selon l’étude, la France reste un producteur de lait de premier plan et possède de nombreux atouts. Parmi ses points forts clairement identifiés figurent une production et une demande de produits laitiers très diversifiés et de qualité, une excellente image de marque, un niveau de recherche reconnu à l’international, une bonne situation sanitaire, un large panel de clients sur le marché mondial et des entreprises industrielles bien implantées à l’étranger, notamment sur des marchés porteurs comme Lactalis par exemple.

Cependant, notent les auteurs, ces avantages comparatifs sont de moins en moins décisifs dans un contexte international plus compétitif. Comme en témoigne, par exemple, la dégradation de notre commerce extérieur des produits laitiers en 2018, à la suite d’un ralentissement des exportations.

Autres motifs d’inquiétude : la tendance à la baisse de la production et des coûts de production élevés (main d’œuvre notamment) qui pèsent sur les marges des éleveurs et donc sur les perspectives de croissance.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Fung feed va faire manger des insectes à vos animaux de compagnie
Alors que la start-up Ynsect est en train de construire en périphérie d'Amiens, à Poulainville, ce qui deviendra la p [...]
Lire la suite ...

Textile : « On a perdu le sens du prix »
Qui dit février dit Salon de l'agriculture et... fashion week. Sarah Bourgois, fille d'agriculteur, a lancé sa marque [...]
Lire la suite ...

Le meilleur du Salon de l’agriculture en images
Rencontre au détour d’un stand, situation cocasse, instant mignon… Le meilleur du Salon. La rédaction [...]
Lire la suite ...

Sucre : un marché haussier malgré la morosité ambiante
Le prix du sucre blanc a franchi la barre des 420 $/t (387 euros) sur le marché londonien cette semaine. De bonne augur [...]
Lire la suite ...

La vraie vie de Cyrille, éleveur, se dévoile en grand
Cyrille n'est pas acteur, mais éleveur en Auvergne. Un jour sa route croise celle de Rodolphe Marconi, réalisateur. C [...]
Lire la suite ...

Agriculteurs retraités : porte fermée pour le projet de loi de retraites
Lors de sa visite au Salon de l’agriculture, le 22 février, le président de la République Emmanuel Macron est r [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires