Votre météo par ville

Pommes de terre. Une récolte qui patine

18-10-2019

Actualité

Culture

Pour certains producteurs de pommes de terre du Nord et du Pas-de-Calais, en ce milieu du mois d’octobre 2019, la récolte a à peine débuté. De quoi les inquiéter. Mais la profession se veut rassurante : la période est encore propice aux arrachages.

À ce jour, dans certains territoires, la récolte de pommes de terre n’a pas encore atteint les 40 %. © V Marmuse

 « Ça patine, ça fait des ornières, ça bourre…» La récolte de pommes de terre dans le Nord et le Pas-de-Calais est laborieuse cette année 2019. Après la sècheresse en septembre puis l’humidité, les chantiers d’arrachages sont en retard.

« Les situations sont hétérogènes au sein du Nord et du Pas-de-Calais », précise François-Xavier Broutin, chargé de mission à l’UNPT (Union nationale des producteurs de pommes de terre). Dans l’Artois, le Cambrésis, le Douaisis et le Valenciennois, entre 70 et 80 % des pommes de terre ont été récoltées. Par contre, dans les Flandres, le Ternois, les Weppes et plus généralement sur la côte, moins de 40 % ont été arrachés.

Mais l’UNPT se veut rassurante. « De plus en plus de variétés sont tardives, fait remarquer François-Xavier Broutin. Surtout pour les pommes de terre à destination des industries. Il est donc normal qu’elles ne soient pas encore arrachées. La situation est loin d’être catastrophique. » Pour le moment, l’UNPT ne note pas d’impacts sur la qualité des tubercules. Cependant, la météo doit rester clémente avec peu de pluies et des températures douces, afin d’éviter le gel.

Les chantiers d’arrachage se font, en tout cas, dans de bonnes conditions : la terre reste collée aux pommes de terre, ce qui permet d’éviter les chocs. Les températures moyennes sont propices à des conditions de stockage plutôt bonnes.

Une situation généralisée

Malgré ces paroles qui se veulent rassurantes, l’inquiétude gagne les producteurs. À l’échelle de la France, le retard est notable. « En pommes de terre de consommation, à la même date, ces quatre dernières années, 90 % de la récolte était réalisée, précise François-Xavier Broutin. Cette année, entre 75 et 80 % des pommes de terre sont arrachées. Les régions les plus en retard restent la Normandie et le Nord-Pas de Calais. Mais ce n’est pas illogique vu leur situation. » 

Au niveau européen aussi, les chantiers patinent. En Belgique et aux Pays-Bas, les arrachages sont ralentis. Et en Angleterre, c’est pire, ils sont à l’arrêt à cause d’importantes précipitations. « Pour le moment, ce manque d’approvisionnement ne gêne pas les industriels, explique-t-il. Mais la situation se tend et on le remarque sur les marchés. Le prix de la pomme de terre libre est passé de 100 €/t il y a 15 jours à 125 €/t actuellement. » Quelques jours sans pluie sont annoncés la semaine prochaine, espérons que la patience des producteurs de pommes de terre sera récompensée.

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Se confiner au vert, ils préfèrent
Une étude récente des lieux de consommation prouve que les citadins se sont massivement déplacés vers la côte et la [...]
Lire la suite ...

Coronavirus : d’après une enquête, les entreprises de la région accusent le coup
La CCI Hauts-de-France a lancé, entre le 25 et le 29 mars, une deuxième enquête sur l’impact économique du coron [...]
Lire la suite ...

Notre sélection télé de la semaine, spéciale confinement #RestezChezVous
Pour la troisième semaine consécutive, Terres et Territoires vous aide à choisir vos programmes télé. Petite liste [...]
Lire la suite ...

Marcel et son orchestre présente son nouveau clip : « Les vaches »
Le groupe festif originaire de Boulogne-sur-Mer (62), Marcel et son orchestre, met en vidéo son titre phare « Les vac [...]
Lire la suite ...

#effetbouledeneige : « On croule sous les commandes! »
Éleveurs de chèvres dans le Nord, Jean-Philippe et France Bourgois ont bénéficié d’un petit coup de projecteu [...]
Lire la suite ...

MSA : versement anticipé des aides sociales
La MSA versera ses allocations et prestations sociales, aux adhérents concernés, dès le 4 avril 2020. La Mutualité s [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires