Votre météo par ville

Des variétés anciennes bien conservées (vidéo)

19-08-2020

Actualité

Culture

Les légumes aussi ont leur patrimoine. Richard Boucherie, du Centre régional de ressources génétiques, sillonne les Hauts-de-France pour valoriser les variétés anciennes régionales, avec l’aide du Pôle légumes région Nord de Lorgies (62) qui assure la multiplication végétative.

Terres et Territoires - Légumes anciens - photo 3
Dominique Werbrouck, directeur du Pôle légumes région Nord, et Richard Boucherie du Centre Régional de Ressources Génétiques (CRRG) Hauts-de-France, aux côtés des tunnels où poussent les légumes. ©DR

Carotte de Tilques, ail d’Arleux, lingot du du Nord, oignon rouge d’Abbeville, échalote lyska, haricot à rame princesse, artichaut gros vert de Laon… Sous les tunnels du Pôle légumes région Nord à Lorgies (62), ces variétés anciennes régionales de légumes sont patiemment cultivées avec l’aide du Centre régional de ressources génétiques (CRRG) Hauts-de-France. L’objectif ? Les conserver, alors que de nombreuses sont menacées de disparition ou étaient tombées en désuétude, et les reproduire à l’identique.

Découvrez en vidéo, les interviews de Richard Boucherie du CRRG et du directeur du Pôle légumes Nord, Dominique Werbrouck :

Triple mission

Richard Boucherie, chargé de mission des patrimoines légumier et céréalier au CRRG, mène ses travaux sur la recherche de patrimoine végétal dans toute la région. Du bastion légumier de Saint-Omer (62) aux hortillonnages d’Amiens (80). En passant bien sûr par Lorgies (62), au Pôle légumes Nord, pour suivre le développement des variétés anciennes de légumes.

La mission est triple : conserver, évaluer et valoriser. Notamment au travers des Siqo, les signes officiels de la qualité et de l’origine.

250 variétés régionales

Pour l’aider dans sa tâche, le CRRG peut compter sur le Conservatoire botanique national de Bailleul, qui conserve les graines au froid, et le Pôle légumes région Nord, qui multiplie les plants et semences. « Avec eux, le CRRG est le garant de la gestion d’une collection régionale. Nous effectuons un travail de conservation de 250 variétés sur une vingtaine d’espèces de légumes », explique Richard Boucherie.

D’après le CRRG, « une fois la variété inscrite, il s’agit d’organiser une filière de production de semences incluant un agriculteur multiplicateur de semences et une structure qui va battre et nettoyer ces semences. Des exploitants produisent graines et bulbes. À ce stade, a lieu la diffusion des variétés, c’est-à-dire la commercialisation : elle est faite pour les graines par les Graines Bocquet à Moncheaux (59) et pour les bulbes (ail, échalotes) Artois-bulbes à Locon (62)« .

Ces spécialités régionales se retrouvent ensuite en grande surface ou sur les marchés locaux. Uniques en leur genre (forme, couleur, taille, goût…), elles deviennent ainsi accessibles à tous. Pour le plus grand plaisir des yeux et des papilles.

Lauren Muyumba

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Lait : forte baisse des investissements industriels liée à la crise sanitaire
« Face à l’incertitude générée par la crise, les entreprises de la filière lait ont mis en pause une part signif [...]
Lire la suite ...

Mal-être agricole : Agri’écoute lance une plateforme de discussion en ligne
Le dispositif d’écoute téléphonique pour les actifs agricoles en difficulté, Agri’écoute, s’est enrichi d’u [...]
Lire la suite ...

Le Crédit agricole crée un fonds d’investissement d’1 Milliard d’euros pour les filières agricoles
Dans le cadre de la présentation, le 1er décembre, de son « projet sociétal », dont les « transitions agricoles et [...]
Lire la suite ...

AG de la MSA : le point sur l’actualité des caisses locales
La MSA Nord-Pas de Calais tenait le 25 novembre à Arras son assemblée générale 2020. Covid, numérisation, budget... [...]
Lire la suite ...

Les cours dévissent pendant que l’inquiétude monte
Depuis l'apparition du variant du Covid Omicron, les marchés des matières premières s'orientent à la baisse. Une ap [...]
Lire la suite ...

Les chambres d’agriculture se réorganisent
Les chambres d'agriculture, par l'intermédiaire de l'APCA, se sont engagées dans un contrat d'objectifs et de perform [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires