Votre météo par ville

Devenir maraîcher bio dans les Hauts-de-France : suivez le guide !

01-07-2021

Actualité

Culture

Le guide « Devenir maraîcher bio » a été officiellement lancé lors du salon professionnel Terr’eau bio, mercredi 30 juin 2021 à Brie, dans l’Aisne. Présentation.

Guide devenir maraîcher bio en Hauts-de-France
Ce guide est disponible en ligne.

S’installer en maraîchage bio vous tente ? Il existe un guide pour vous aiguiller dans cette démarche. Co-produit par le Point accueil installation transmission (PAIT), la chambre d’agriculture des Hauts-de-France, Bio en Hauts-de-France et le CFPPA (Centre de formation professionnelle et de promotion agricole) de Lomme, l’ouvrage « Devenir maraîcher bio en Hauts-de-France » a été officiellement présenté mercredi 30 juin lors du salon Terr’eau bio qui s’est tenu à Brie (02).

Sept clefs pour réussir

Avec l’appui de témoignages, d’expériences et d’un précédent guide paru en 2015, « Devenir maraîcher bio » permet de vous aider à chaque étape de votre projet. De la création à l’installation, de l’organisation à l’aspect commercial… sept clefs sont développées dans ce nouveau volume.

Le guide « Devenir maraîcher bio en Hauts-de-France » est disponible en ligne, sous format PDF. Il est à télécharger sur le site du PAIT, rubrique « outils à télécharger ». Il est aussi disponible en version papier dans les différentes antennes PAIT et les structures partenaires

Hausse du nombre d’installations

Ce guide va permettre d’accompagner tous les porteurs de projets désireux de s’installer dans la région. Et ils sont de plus en plus nombreux. En 2019, les Hauts-de-France comptabilisaient 265 exploitations maraîchères en bio, soit 44 de plus qu’en 2018. Parmi celles-ci, 19 sont des installations aidées .

« Comme dans toute la France, la progression des surfaces maraîchères en région résulte principalement des installations« , précise la chambre d’agriculture dans un communiqué. En outre, le maraîchage arrive en tête des installations en bio entre 2011 et 2019 dans les Hauts-de-France, devant le lait et les grandes cultures (source : Observatoire Hauts-de-France des installations aidées).

Laurène Fertin et Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Rencontre avec Christian Huyghe, le directeur scientifique agriculture de l’Inrae
Originaire des Flandres, le directeur scientifique de l’Inrae Christian Huyghe fait le lien entre injonctions ét [...]
Lire la suite ...

Institut de Genech : les élèves formés au risque électrique
La MSA, RTE et Enedis sont intervenus à l’Institut agricole de Genech (59) mercredi 24 novembre pour sensibiliser [...]
Lire la suite ...

La chicorée : une boisson vintage ?
Traditionnelle boisson de la région, la chicorée souffre d’une image désuète. Et pourtant, elle n’en reste p [...]
Lire la suite ...

Viande : Le logo rouge pour garantir le local et la qualité 
Agriviandes, société de transformation de viande basée à Haut-Lieu, dans l'Avesnois, vend sur le marché de la resta [...]
Lire la suite ...

La chicorée, une alliée pour affronter l’hiver 
Si la chicorée s'apprécie en boisson chaude, pour remplacer la café par exemple, elle peut aussi se consommer en d [...]
Lire la suite ...

Démodée, la chicorée ?
Traditionnelle boisson de la région, la chicorée souffre d'une image désuète. Mais la racine n'a pas dit son dernier [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires