Votre météo par ville

290 000 euros pour aider à la régénération des prairies dans les Hauts-de-France

25-11-2020

Actualité

Élevage

C’est l’une des premières mesures du plan agroécologique voulue par la Région Hauts-de-France : l’aide à la régénération des prairies a été votée en séance plénière virtuelle le 19 novembre 2020.

Terres et territoires - sécheresse - prairies
La régénération des prairies et l’amélioration de leur résilience sont une priorité pour la pérennité de l’élevage herbager régional. © DR

Les sécheresses à répétition sont autant de freins au développement et au maintien des prairies dans les Hauts-de-France. Elles jouent pourtant « un rôle écologique fondamental, comme source de stockage de carbone ou réservoir de biodiversité ». Et elles « constituent la première ressource fourragère de l’exploitation d’élevage », note le conseil régional des Hauts-de-France.

« Un resemis de prairies peut coûter jusqu’à 150 €/ha, il est important pour nous de soutenir les agriculteurs pour les régénérer », explique Marie-Sophie Lesne, vice-présidente en charge de l’agriculture.

C’est dans cette optique que la Région a adopté le 19 novembre 2020 un dispositif pour aider les éleveurs à prendre en charge une partie du coût des semences, à hauteur de 40 à 50 %, avec un plafond à 2 500 €.

Pour 2020 et 2021, 250 000 € vont être débloqués. La chambre régionale d’agriculture des Hauts-de-France recevra 40 000 € pour le conseil qu’elle apportera aux agriculteurs.

Une aide sous conditions

Toutes les exploitations ayant une activité d’élevage sont éligibles à cette nouvelle aide. Les prairies permanentes sensibles sont néanmoins exclues et la régénération doit porter « sur une surface minimale de 10 hectares ».

Les travaux d’ensemencements doivent avoir lieu en « sur-semis » ou «  resemis », avec un travail superficiel du sol quand cela est possible. La plantation de semences « annuelles » n’est pas éligible.

Le conseil régional a dressé une liste des essences éligibles (lire ci-dessous), pour constituer « un mélange dans les semis gage de pérennité et d’adaptation au changement climatique ».

Liste des espèces éligibles à l’aide de la Région

Graminées : ray-gras anglais, ray-gras hybride, ray-gras italien, fétuque élevée, fétuque des prés, fétuque rouge, pâturin des prés, dactyle, fléole, bromes.
Légumineuses : luzerne, lotier, trèfles, sainfoin.
Autres espèces : chicorée, plantain lancéolé*, autre espèce ne figurant pas dans la liste, y compris espèces fourragères : possible sur validation conjointe de la structure délivrant le conseil, de la chambre régionale d’agriculture et de la direction de l’agriculture de la Région Hauts-de-France.

* Espèces adaptées à des conditions plus sèches.

Pour assurer cette « résilience », l’exploitant devra se faire accompagner par la chambre d’agriculture. Ce conseil sera pris en charge à hauteur de 80 % par la Région.

Lire aussi : Prairies : un bilan de campagne 2020 très déficitaire

Deux ans pour investir

À titre exceptionnel, du fait de la sécheresse, la Région acceptera les demandes pour des travaux qui auront débuté à partir de juillet 2020.

Pour les resemis à venir, les dossiers complets seront à déposer via Galis, la plateforme de demandes d’aides en ligne du conseil régional. Une fois l’autorisation obtenue, l’éleveur aura deux ans pour réaliser son investissement.

Claire Duhar

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Dans les coulisses : Le Fournil bio, fournisseur de pain des Jeux olympiques
Créé en 1996, le Fournil bio est aujourd'hui dirigé par Florent Leroy. Le pari ? Faire du pain 100 % bio, et le plu [...]
Lire la suite ...

Marc Dufumier : « L’agroécologie est avant tout un concept scientifique »
Celui qui était un productiviste convaincu prône un changement urgent des pratiques agricoles, s'appuyant sur l'agroé [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels sont les programmes ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez en huit point [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour la sécurité intérieure ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’immigration ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour le logement ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires