Votre météo par ville

Imminence, égérie du salon de l’agriculture 2019, de retour à Paris !

04-02-2020

Actualité

Élevage

Avec sa robe tachetée de bleu et de blanc, elle avait conquis Paris. Un an après, la famille Druet, éleveurs d’Imminence, tête d’affiche du Salon de l’agriculture 2019, revient sur cette aventure en attendant de retrouver la capitale. Un article tiré de notre grand format sur le SIA 2020.

SIA 2019 Imminence et famille Druet Terres et Territoires
Imminence, vache bleue du Nord, et la famille Druet au grand complet : Gilles, Isabelle et leurs enfants Julien, Lucie et Victor. © SIA 2019 – P. Parchet

Souvenez-vous, c’était il y tout juste un an. La bleue du Nord était sélectionnée pour être la race égérie du Salon international de l’agriculture (SIA) 2019. Imminence, emmenée par la famille Druet, éleveurs bio à Saint-Aubin (59) dans l’Avesnois, avait eu l’honneur de représenter ses congénères… et toute une région. Un périple que ces agriculteurs nordistes ne sont pas prêts d’oublier.

Souvenir, souvenirs…

Gilles Druet a vu son quotidien d’éleveur bousculé. Il fallu gérer les interviews d’avant salon sur sa ferme, les séances photo pour l’affiche officielle de l’événement, la préparation du concours d’élevage… Tout en s’occupant de son troupeau d’une centaine de vaches laitières, 100 % bleue, à l’EARL des Prairies.

« Les trois mois précédant le SIA sont vraiment chargés, et les sollicitations sont décuplées pendant l’événement, sourit l’éleveur. Mais au final, je n’ai franchement que des bons souvenirs ».

« Si je devais choisir deux meilleurs moments ? Le premier serait notre arrivée à la Porte de Versailles, lorsque nous avons ouvert les portillons du camion et qu’Imminence est sortie devant tous les flashs et les caméras des médias. Impressionnant ! Le deuxième moment qui m’a marqué, c’est quand même la visite du Président de la République, Emmanuel Macron, avec qui nous avons pu échanger. »

SIA 2019 Gilles Druet et Imminence Terres et Territoires
Gilles Druet et Imminence. © SIA 2019 – P. Parchet

« Un groupe solide d’éleveurs s’est créé »

Au-delà de l’épopée familiale et personnelle, cette mise à l’honneur a permis de faire connaître une race bovine atypique, à petits effectifs. « La bleue du Nord est aujourd’hui un peu plus connue et reconnue, assure Gilles Druet. Après le SIA 2019, les éleveurs se sont fédérés davantage pour pérenniser la race. Un groupe solide s’est créé. Deux nouveaux élevages sont intéressés pour se lancer dans la bleue. Les choses évoluent ».

« La bleue du Nord est aujourd’hui un peu plus connue et reconnue. Après le SIA 2019, les éleveurs se sont fédérés davantage pour pérenniser la race. »

Gilles Druet

Mais la bleue du Nord reste menacée. Retirée de la liste des races françaises en 1953, la race fut toute proche de l’extinction. Ce n’est qu’en 1983, grâce à la passion et à la volonté de quelques éleveurs, que le ministère de l’Agriculture l’a de nouveau reconnue et réintégrée au registre officiel.

On dénombre à ce jour entre 500 et 600 bêtes inscrites au contrôle laitier, principalement dans le département du Nord, berceau de la race. Avec Imminence en éclaireuse, cette race avait pu réintégrer le prestigieux Concours général agricole (CGA) en 2019, challenge auquel elle n’était plus conviée depuis 1995.

Que devient la star, Imminence ?

Après les fastes de la vie parisienne, Imminence a pu retrouver son paisible bocage de l’Avesnois. Un repos bien mérité mais de courte durée. Diverses festivités et représentations (journées de l’herbe, salons locaux…) l’ont en effet sollicitée. Rôle d’ambassadrice oblige !

À l’approche du salon de l’agriculture 2020, Imminence se refait une beauté. « Nous venons de la tondre car elle repart à Paris fin février », annonce Gilles Druet. Une chance supplémentaire donc de poser pour un selfie avec votre éminence !

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
BAC 2020 : « Pour l’instant, on considère qu’on n’a rien d’officiel »
Jean-Michel Blanquer a annoncé, vendredi 3 avril, qu’il n’y aurait pas d’épreuves physiques pour tou [...]
Lire la suite ...

Tereos distribue du gel hydroalcoolique à tous ses coopérateurs
Les sucreries de Lillers et de Boiry-Sainte-Rictrude (62) du groupe Tereos fabriquent depuis mi-mars du gel hydroalcool [...]
Lire la suite ...

Pâques : Les chocolatiers marchent sur des œufs
Pâques sans chocolat, ce n’est pas Pâques. Oui mais voilà, avec le confinement, les consommateurs ne pensent pa [...]
Lire la suite ...

Bien-être animal: l’agroalimentaire français bien placé, sans être leader
Les entreprises françaises sont en bonne place dans le classement 2019 du BBFAW (Business benchmark on farm animal welf [...]
Lire la suite ...

Les précautions à prendre pour faire ses courses, son ménage et pour ses animaux
L'Anses a émis des recommandations sur les précautions à prendre face au coronavirus pour l'alimentation, les courses [...]
Lire la suite ...

Coronavirus : pas d’épandage des boues d’épuration sans hygiénisation
Saisie en urgence par le ministère de l’Agriculture le 20 mars 2020, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (An [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires