Votre météo par ville

Peste porcine africaine : le ministre condamne des actes de vandalisme contre la clôture

22-08-2019

Actualite

Élevage

Érigée dans le Nord-Est de la France, sur la frontière avec la Belgique, pour éviter la traversée de sangliers vecteurs de peste porcine africaine, la clôture de 110 km2 a été vandalisée en Meurthe-et-Moselle.
Des actions condamnées le 22 août 2019 par le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, qui « s’insurge fermement contre ces actes de vandalisme qui compromettent les efforts collectifs menés et l’efficacité du plan d’action du ministère ». Dans un communiqué, il rappelle que le coût de ces mesures s’élève à 8 millions d’euros.
Il précise aussi que si aucun cas de peste porcine africaine n’a été détecté en France, « la situation reste cependant évolutive en Belgique et la vigilance de tous les acteurs doit être maintenue ».

© DR
Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le chlorpyrifos interdit dans l’UE dès 2020
Les États membres de l’Union européenne ont décidé d’interdire l’usage du chlorpyrifos, un insecti [...]
Lire la suite ...

La Région au grand galop avec la filière équine
Le conseil régional des Hauts-de-France a voté, fin septembre 2019, un ambitieux Plan cheval. 5,3 millions d’eur [...]
Lire la suite ...

Retraites : qui appelle à manifester et pourquoi ?
Une très grosse mobilisation est prévue dans toute la France ce jeudi 5 décembre 2019 pour protester contre la réfor [...]
Lire la suite ...

Pour emballer, ils se plient en quatre
Arnaud Noiret et Rémy Denecker ont une marotte, l’usage multiple d’un même objet pour éviter son gaspillage. Alor [...]
Lire la suite ...

Rev3. « Être les premiers sur le biométhane »
Au cœur de la troisième révolution industrielle, les projets de méthanisation sont de plus en plus nombreux dans les [...]
Lire la suite ...

Un Premier ministre à l’écoute
Après les mobilisations du 27 novembre 2019, Édouard Philippe a reçu la FNSEA et les Jeunes agriculteurs le mardi 3 d [...]
Lire la suite ...

Restez informé en recevant votre newsletter Terres et Territoires

Au cœur des terres

#terresetterritoires