Votre météo par ville

Expérimentation : À Cucq, il roule dans un tracteur au gaz vert

06-06-2023

Actualité

Machinisme

Christophe Dusannier, agriculteur à Cucq, expérimente actuellement un tracteur roulant entièrement au gaz produit par les déchets agricoles. Une première dans la région. Il livre ses premières impressions.

Depuis quelques mois, cinq tracteurs, les GNV T6 méthane conçus par l’entreprise italienne New Holland, sont expérimentés en France.

Ce tracteur a la particularité de rouler entièrement au biométhane. L’un d’eux se trouve chez Christophe Dusannier, agriculteur à la tête de la ferme de la Fromentière de Cucq, près du Touquet-Paris-Plage, avec son frère.

Ces derniers disposent d’une station privative de GNV (gaz naturel pour véhicules) implantée directement sur leur ferme.

Unité Pré du Loup Énergie St Josse © H.G.

L’expérimentation doit durer trois ans. “Nous nous sommes engagés à faire un retour d’expérience afin d’informer le constructeur sur ce qui va et sur ce qu’il faudrait améliorer”, explique l’agriculteur.

Il s’agit du premier engin de ce type fonctionnant dans les Hauts-de-France. Il roule avec du gaz vert produit à partir de déchets de l’industrie agroalimentaire et agricole.

Une énergie qui répond à plusieurs enjeux d’actualité avance Agri-Opale, entreprise spécialisée dans le recyclage et la valorisation de la biomasse. Dans laquelle les deux frères Dusannier sont également associés.

“La réduction de l’empreinte carbone de secteurs fortement consommateurs d’énergie, l’indépendance énergétique, la gestion des déchets biodégradables, la création d’emplois pérennes non délocalisables et la réindustrialisation du pays”.

Et d’ajouter : “La méthanisation s’inscrit dans le territoire avec la création d’un gaz produit localement mais également consommé localement.”

La boucle est ainsi bouclée !

Une puissance équivalente

Depuis deux mois, Christophe Dusannier roule donc au volant de son GNV T6 méthane. Et il semble ravi : “On est plutôt satisfait, sourit l’agriculteur. Il fonctionne très bien et je ne vois pas vraiment de différence avec un tracteur qui roule au diesel.” 

Tracteur roulant entièrement au gaz produit par les déchets agricoles. © H.G.

Le plus : “L’engin a la même puissance qu’un tracteur fonctionnant au diesel et il est même plus silencieux.”

Selon l’agriculteur, le GNV T6 méthane n’aurait qu’un seul point faible : son autonomie.

“Mais ce n’est pas une surprise, on en était conscient dès le début. Pour des travaux lourds ou lorsque le tracteur tire des charges importantes. On est sur quatre heures d’autonomie. Lorsqu’on a moins besoin de puissance, on se situe plutôt entre six et huit heures –, détaille Christophe Dusannier. Cela ne pose pas de problème lorsque la station GNV est à proximité du champ car il ne faut qu’une dizaine de minutes pour remplir le réservoir. En revanche, c’est plus embêtant lorsque celle-ci se trouve à 10 ou 15 kilomètres des terres sur lesquelles on travaille.”

Un point négatif sur lequel le constructeur a déjà travaillé : “Les nouveaux modèles disposent dorénavant d’un réservoir mobile, là où celui que j’utilise à, lui, un réservoir fixe. Cela va permettre de ravitailler le tracteur directement sur le champ.”

Le conducteur pourra, en effet, se rendre sur son champ avec plusieurs bonbonnes de gaz sous pression d’avance, ou bien il pourra s’en faire apporter.

L’investissement est-il intéressant ?

Acheter un tracteur roulant au biométhane revient “environ à 20 % plus cher” qu’un tracteur classique, avance Christophe Dusannier.

Dans le cadre de l’expérimentation, ce dernier a pu bénéficier de subventions pour cet achat. Mais l’investissement est-il rentable ?

“Si vous m’aviez posé la question il y a 18 mois, j’aurais dit oui sans hésiter ! À ce moment, nous étions à 20 € le mégawatt. Mais avec la guerre en Ukraine, il est monté à plus de 200 €. Aujourd’hui, nous sommes aux alentours de 35-40 €. Nous sommes dans les mêmes prix que le diesel mais on peut espérer que celui-ci descende encore un peu…”

Hélène Graffeuille

Lire aussi : Réglementation. L’âge minimum pour conduire un tracteur, c’est…

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bois de la Chapelle. La bière fermière qui profite… aux bovins
Installé à Torcy, Aymeric Hubo produit ses bières avec l'orge de la ferme. Depuis 2020, le brasseur de 36 ans élève [...]
Lire la suite ...

Supplément Terres en Fête : 31 mai 2024

Numéro 361 : 19 avril 2024

Numéro 366 : 24 mai 2024

Dunkerquois : Francis Vermersch, sur tous les fronts, l’homme de tous les combats
Champion de l'engagement, Francis Vermersch superpose les casquettes. À presque 70 ans, l'homme aspire désormais à pa [...]
Lire la suite ...

Terres en défis : à vos marques, prêts, partez !
Pour l'édition 2024 de Terres en Fête, le Savoir Vert des agriculteurs a mis au défi les écoles des Hauts-de-France. [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires