Votre météo par ville

La transhumance entre au patrimoine immatériel français

09-06-2020

Brèves

Élevage

À l’issue d’une réunion au sein du ministère de la Culture le 2 juin 2020, le Comité du patrimoine ethnologique et immatériel (CPEI) a rendu à l’unanimité « un avis favorable à l’inscription des savoir-faire et des pratiques de la transhumance en France à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel ».

Prochaine étape : l’Unesco dans le viseur

« Ce qu’on vise, c’est l’inscription au patrimoine mondial », précise Émeric Jouhet, directeur du Collectif des races locales de massif (Coram). Alors que la transhumance a déjà été reconnue en Grèce, en Italie et en Autriche, la France devrait faire partie d’une seconde vague d’inscriptions au patrimoine international. Grâce à cette première reconnaissance.

Le dossier a été monté grâce à la coopération entre de nombreuses structures, dont la confédération nationale de l’élevage, les associations de massifs, l’APCA, la fédération nationale des PNR et l’association française de pastoralisme.

Valoriser les événements locaux

L’inscription, précise Émeric Jouhet, ne donnera lieu à aucune protection supplémentaire pour les troupeaux, mais permettra de mieux valoriser les événements festifs locaux.

Principale surprise pour le collectif à l’issue de la création du dossier d’inscription : la popularité de la transhumance à pied. « C’est un phénomène significatif, plus important que ce qu’on imaginait », explique Émeric Jouhet.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Diaporama : des ananas transitent de l’Equateur à Dunkerque
Le 3 août 2020 au matin, 400 tonnes d’ananas ont débarqués à Dunkerque avant d’être acheminés vers les [...]
Lire la suite ...

Bonduelle sauve la mise malgré la crise
Le groupe Bonduelle affiche une progression de son chiffre d’affaires 2019-2020 de 2,8 % à 2,85 millions d’ [...]
Lire la suite ...

124 communes reconnues en état de calamité pour excès d’eau : la liste
Les exploitations du Boulonnais et du Calaisis, dont les parcelles ont reçu des trombes d'eau à l'automne, peuvent pr [...]
Lire la suite ...

Exploitants et salariés : votre avis compte
La FRSEA Hauts-de-France, en partenariat avec les FDSEA 59 et 62, lance une vaste enquête sur les conditions de travail [...]
Lire la suite ...

Juillet 2020 « au premier rang des mois de juillet les plus secs »
« Juillet 2020 sera probablement au premier rang des mois de juillet les plus secs ». C’est ce que prévoit M [...]
Lire la suite ...

Importations : des ananas de l’Equateur à Dunkerque en ligne directe
Après plusieurs mois d'échanges entre la société internationale d'importation (Siim), Dunkerque-Port et l'armement [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires