Votre météo par ville

Les semenciers de betteraves ont mis les bouchées doubles

23-04-2021

Actualité

Culture

Deux semaines après la grande vague de froid, le semencier Florimond Desprez était sur le pont afin d’assurer l’approvisionnement en semences de betteraves des planteurs obligés de resemer.

Les semenciers devront fournir l’équivalent de 30 à 35 000 hectares de semences supplémentaires de betteraves pour assurer les semis. © Florimond Desprez

La vague de froid qui s’est abattue ces deux dernières semaines a fait du dégât dans les champs de betteraves. Par chance, notre région semble avoir été épargnée. Le préjudice est estimé à 30, voire 35 000 hectares, à ressemer dans toute la France. Dès le constat réalisé, les semenciers de betteraves, sollicités par les groupes sucriers, ont dû répondre aux besoins. “Nous avons livré environ 10 000 unités de semences, annonce Faustine Duyck, responsable chicorées et betteraves chez Florimond Desprez. Celles-ci ont été triées puis traitée sans néonicotinoïdes. Cela représente un huitième de ce que nous préparons pour une campagne classique.

Une production française

Si les livraisons des agriculteurs ont pu être effectuées rapidement c’est grâce aux stocks de graines que le semencier avait. “Nous avons toujours un stock de graines mais nous les traitons au dernier moment, confie-t-elle. Ainsi, les semences se conservent mieux et nous pouvons répondre à la réglementation qui évolue régulièrement.

De la réactivité a ainsi été demandée aux équipes du semencier nordiste afin que les betteraviers puissent resemer rapidement pour perdre le moins de rendement possible. Pendant plus d’une semaine, les unités de semences de betteraves ont été fabriquées et livrées dans un temps record. “Nous avons dû gérer une situation de crise, reconnaît la responsable. Et si nous avons réussi à être aussi réactifs c’est parce que notre production est en France.” 

Une diversité variétale assurée

Quant aux variétés, bien sûr, le choix était réduit. “Nous avons pu proposer des semences de variétés résistantes aux nématodes ou à la rhizomanie, précise la responsable. Je pense que la diversité variétale a été assurée. Cependant, les planteurs n’ont peut-être pas pu resemer les mêmes variétés qu’initialement prévu.

Ce stock puisé met le semencier dans une situation de flux tendu. “Nous sommes incapable de réagir de la même manière si une telle catastrophe devrait se réitérer“, prévient Faustine Duyck. Toutefois, cette situation ne devrait pas porter préjudices pour les semis de l’année prochaine.

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Ils proposent des tests de sols en magasins
Les élèves de l'Institut d'Hazebrouck ont proposé des tests de sol dans trois magasins Gamm Vert du Nord vendredi 5  [...]
Lire la suite ...

Maladie. Paratuberculose : Le GDS 62 veut l’éliminer
Ce n'est pas une maladie nouvelle dans le Pas-de-Calais, mais le Groupement de défense sanitaire du département souhai [...]
Lire la suite ...

Numéro 359 : 5 avril 2024

Phytosanitaires : à Lorgies, la quête de solutions
La ministre déléguée auprès du ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Agnès Pannier-Runacher [...]
Lire la suite ...

Inondations : à Norrent-Fontes, une retenue collinaire pour limiter le risque
Une retenue collinaire a été inaugurée le 2 avril à Norrent-Fontes près de Béthune. L'objectif est de limiter le [...]
Lire la suite ...

Politique. Dotation globale de fonctionnement : plus mais toujours pas assez
27 milliards d'euros : c'est la dotation globale de fonctionnement versée par l'État aux collectivités pour 2024. 7 [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires