Votre météo par ville

Nutrition animale : tensions sur l’approvisionnement des usines

20-05-2020

Actualité

Élevage

Les fabricants d’alimentation animale sont parvenus à s’organiser pour fournir et conseiller les éleveurs. Ils s’inquiètent néanmoins de l’évolution de la situation dans les mois à venir.

Terres et territoires USINE DE NOYELLES
Usine de Noyelles-sur-Escaut (59) de Novial. © Novial

Maillon essentiel des filières animales, le secteur des fabricants d’aliments a dû, lui aussi, s’adapter aux circonstances. Le point avec Gaël Peslerbe, président de Nutriarche (association qui regroupe les industriels du Grand nord et de l’Est) et directeur de Novial, à Noyelles-sur-Escaut (59).

Comment s’est déroulée la période de confinement pour votre secteur dans les Hauts-de-France ?

Au départ, nous avons craint trois menaces qui auraient pu affecter la production ou la distribution : avoir des personnes malades dans nos usines, chez nos fournisseurs ou chez nos transporteurs. Au final, nous avons eu peu de personnes absentes et avons réussi à organiser le télétravail pour quasiment presque l’ensemble des services supports. Nos équipes ont eu un vrai sens des responsabilités et de l’engagement. 

Du côté des éleveurs, à l’image des consommateurs avec les pâtes, certains ont cherché à stocker plus qu’à l’accoutumée. Mais cela n’a pas duré. Au final, on a réussi à organiser leur approvisionnement et à lisser les livraisons pour faire baisser la pression sur nos outils de production. Par ailleurs, les éleveurs ont compris les enjeux de sécurité sanitaire, notamment au moment des livraisons. Pour ce qui est du suivi et du conseil, 95 % des démarches ont été faites à distance. Nous ne nous sommes déplacés sur le terrain qu’en cas d’urgence.

Qu’en est-il des approvisionnements en matières premières ?

Du fait du ralentissement de la production dans les usines de nos fournisseurs, producteurs d’éthanol ou amidonniers notamment, l’approvisionnement en coproduits est en tension.

Nous rencontrons aussi des problématiques sur le soja qui, dans notre région, provient principalement d’usines de trituration en Belgique. L’approvisionnement de nos usines est un combat quotidien !

Comment s’explique la hausse actuelle des prix de l’aliment ?

En nutrition animale, les variations de prix s’expliquent notamment par celles enregistrées au niveau des coproduits qui entrent dans la composition des aliments. Les cours de ces derniers sont indexés sur le cours du blé actuellement à la hausse. Idem pour le cours du colza. La hausse des tarifs survenue au 1er avril s’explique donc en partie par la conjoncture sur les marchés céréaliers.

Lire aussi : Une hausse du prix à venir pour l’alimentation animale

Quelles sont les perspectives dans les semaines à venir ?

En été, il y a toujours une baisse des achats d’aliments du fait de la mise à l’herbe. C’est pour septembre qu’il y a des inquiétudes, concernant nos clients et la question de la reprise de l’export. La situation va commencer à avoir des répercussions sur les prix payés aux éleveurs et donc sur leur santé financière. Néanmoins, les gens vont continuer à manger. Espérons que les nouvelles habitudes de consommation locale se pérennisent et profitent aux éleveurs de nos régions.

Propos recueillis Par Virginie Charpenet

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Plan de relance européen : 15 milliards d’euros supplémentaires pour l’agriculture
La Commission européenne a présenté le 27 mai 2020 une nouvelle proposition pour le cadre financier pluriannuel de l& [...]
Lire la suite ...

Les Gaec éligibles au fonds de solidarité
Dans un communiqué commun, le ministre de l’Économie et des Finances et le ministre de l’Agriculture ont annoncé [...]
Lire la suite ...

Les effets inquiétants du Covid-19 sur la hausse de la famine dans le monde
Si le Covid-19 a tué environ 350 000 personnes à travers le monde, la malnutrition et la famine provoquent la mort de [...]
Lire la suite ...

Soutien local : des aides ouvertes aux entreprises agricoles
Si le monde agricole n'était pas à l'arrêt durant le confinement, il n'en reste pas moins impacté par la crise sanit [...]
Lire la suite ...

Tour d’une Europe agricole frappée par la crise (contenu interactif)
Que se passe-t-il chez nos voisins européens ? Comment les agriculteurs vivent cette crise sanitaire ? Tour d’h [...]
Lire la suite ...

MSA : Vers un rapprochement avec le régime général ?
Dans un rapport rendu public le 26 mai, la Cour des comptes invite la Mutualité sociale agricole (MSA) à "prendre des [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires