Votre météo par ville

Pommes de terre : 30 juin, date limite pour la déclaration des surfaces

18-05-2022

Actualité

Culture

Les producteurs de pommes de terre doivent déclarer leurs surfaces pommes de terre avant le 30 juin 2022 pour se couvrir contre les préjudices des maladies et parasites de quarantaine.

Terres et territoires pommes de terre stockage bâtiment © Adobe
© Adobe

« Avec l’importation de plants étrangers, les échanges, le travail à façon, le déterrage, etc., le risque sanitaire en production de pommes de terre existe » expliquent l’Union nationale des producteurs de pommes de terre (UNPT) et l’Association sanitaire de la pomme de terre (ASPDT) dans un communiqué. 

Des dispositifs simples ont été mis en place par la filière pour permettre l’indemnisation d’éventuels préjudices sur le plan sanitaire. L’UNPT « milite pour conserver un territoire de production sain et indemne de maladies et/ou parasites de quarantaine et encourage donc les producteurs à déclarer leurs parcelles de pommes de terre à l’ASPDT ». 

Se déclarer pour être indemnisé

Pour être couverts, et bénéficier ainsi de l’indemnisation du préjudice, les producteurs doivent déclarer à l’ASPDT l’intégralité des surfaces en pommes de terre (hors production de plants certifiés) avant le 30 juin 2022, et régler la cotisation sur la production de pommes de terre commercialisée. 

Pour des filières comme la fécule, l’industrie de transformation française par l’intermédiaire des groupements de producteurs (comme le Gappi), ou dans le cas de certains groupements de producteurs sur le secteur du frais français, les cotisations sont déjà prises en charge. 

La déclaration peut être réalisée directement :

– En ligne sur l’accès Extranet UNPT

– En remplissant le formulaire ici

– Un guide pratique a également été mis à disposition des producteurs

Au niveau du CNIPT, l’accord interprofessionnel pour le FMSE* a mis en place une cotisation spécifique. Les producteurs sont invités à vérifier auprès de leurs acheteurs qu’ils prélèvent bien la cotisation FMSE sur la totalité des pommes de terre livrées. Si ce n’est pas le cas, le producteur doit acquitter directement cette cotisation auprès du CNIPT. 

* Fonds national agricole de mutualisation du risque sanitaire et environnemental

Lire aussi : Économie : Les producteurs McCain financés

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Betterave : Alors, ça donne quoi cette bataille contre les pucerons ?
Pour réduire l'usage des pesticides, Martin Gosse de Gorre a confié une partie de sa production à l'Institut techniqu [...]
Lire la suite ...

Mérite agricole : Une conférence sur la PAC
Pour sa conférence annuelle, l'Amicale des membres du mérite agricole accueille Philippe Tabary. Le spécialiste des q [...]
Lire la suite ...

MSA, « l’amortisseur social »
La Mutualité sociale agricole Nord-Pas de Calais tenait son assemblée générale vendredi 16 septembre sur fond de cri [...]
Lire la suite ...

L’ONF réitère l’opération « Tous en forêt ! »
Les forestiers se rendent tous sur le terrain et invitent les usagers à venir les rencontrer mercredi 28 septembre à p [...]
Lire la suite ...

Frappadingue : une course de collégiens dédiée aux abeilles à la Casseline
Vendredi 23 septembre de 8h30 à 17h00, La Frappadingue traversera le site de La Casseline située sur le flanc sud du M [...]
Lire la suite ...

Numéro 280 : 16 septembre 2022

Au cœur des terres

#terresetterritoires