Votre météo par ville

Porc : les prix de 2019 ont été les plus élevés « depuis l’année 1992 »

06-01-2020

Actualité

Élevage

Au marché du porc breton (MPB), le dernier cours de l’année s’est établi à un niveau très élevé de 1,633 euro prix de base, ce qui porte le prix moyen de l’année à 1,496 euro, en hausse de 30 cents par rapport à 2018, « soit une progression de 25% ».

Selon les analystes du MPB, « le cours n’avait pas été aussi élevé depuis l’année 1992 ». Et de rappeler que ce niveau de prix, constaté partout en Europe, a pour origine « l’énorme demande chinoise » et l’épidémie de peste porcine africaine (PPA), qui sévit dans l’Empire du milieu et une partie de l’Asie du sud-est.

Fin novembre, la Chine estimait qu’elle allait doubler ses importations de porc en 2019 à 3 Mt (contre 1,2 Mt en 2018). Et le ministère chinois du Commerce se disait prêt « à encourager l’accroissement des importations ».

© DR

En France, l’épidémie est toujours combattue dans la zone frontalière avec la Belgique ; 1000 sangliers ont été tués dans la zone blanche en 2019, a annoncé fin décembre l’ONCFS. Ailleurs en Europe, l’épidémie continue de progresser lentement vers l’ouest ; fin novembre, la Pologne a déclaré un foyer à 80 km de la frontière allemande.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Des stocks de pommes deux fois plus importants qu’en 2019 au début de l’été
« Fin juin 2020, alors que la campagne de commercialisation s’achève, les stocks de pommes sont le double de ceux d [...]
Lire la suite ...

Explosion au Liban : le stockage du nitrate d’ammonium en question
L'explosion de quelque 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium le 4 août au Liban rappelle que cet ingrédient de base de [...]
Lire la suite ...

Les éleveurs laitiers veulent pouvoir utiliser toutes les jachères en période de sécheresse
La FNPL (syndicat professionnel des producteurs de lait) appelle, dans un communiqué de presse du 12 août 2020, l’Un [...]
Lire la suite ...

Abattoirs : le maillon faible de la filière porcine
Les Hauts-de-France, cinquième région productrice de porcs, ne compte que sept abattoirs capables d'abattre ces anima [...]
Lire la suite ...

Flandres : Un boulanger au four et au moulin
Après le circuit court, le circuit ultracourt ? C'est l'idée un peu folle d'Antony Boulanger, patron à Noordpeene de [...]
Lire la suite ...

Enquête Covid-19 : nos exploitations agricoles régionales mises à mal
Le service économique de la chambre d'agriculture des Hauts-de-France a lancé en mai une enquêteauprès des agriculte [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires