Votre météo par ville

Une hausse des surfaces de lin est-elle toujours prévue ?

30-03-2020

Actualité

Culture

Dans ce contexte de crise, le président de l’association générale des producteurs de lin (AGPL) appelle à réduire les surfaces emblavées.

Afin de ne pas perturber la prochaine campagne, l’AGPL demande aux producteurs de revoir leurs surfaces à la baisse. © Pixabay

L’AGPL (association générale des producteurs de lin) a lancé un appel aux producteurs de lin français, le vendredi 27 mars 2020, afin de ne pas semer les surfaces prévues. En cause, la crise sanitaire actuelle qui ne présage rien de bon pour la future campagne. La filière subit de plein fouet la fermeture des filatures chinoises et italiennes.

“La crise sanitaire que nous traversons a conduit l’ensemble des 22 teillages français à arrêter leurs activités pour une durée indéterminée, annonce Bertrand Gomart, président de l’AGPL dans un communiqué. Le report, la capacité de stockage de paille à la ferme vont être mis à rude épreuve.”

Pour éviter d’engorger le marché, l’AGPL appelle ses adhérents à “réduire, autant que faire ce peut, leurs surfaces d’emblavement.”

Ne pas semer les fourrières

L’organisation illustre: “En laissant les fourrières nues, par exemple. Ou en les semant avec un couvert végétal. Inéligibles en temps normal aux primes PAC, ces fourrières pourraient devenir des surfaces d’interêt écologique.” Pour cela, l’AGPL invite les producteurs de lin à se rapprocher des chambres d’agriculture ou des fédérations des chasseurs de leur département.

“La situation que nous traversons est exceptionnelle et chacun à son niveau joue un rôle majeur pour gagner cette bataille. Apportons notre contribution à l’équilibre de notre filière avec cette approche raisonnée des surfaces 2020, appelle le président. Il est juste temps.”

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Étude : L’équilibre (péri) urbain/rural dans les Hauts-de-France
L’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) a publié mi-janvier son analyse sur l&# [...]
Lire la suite ...

Chemins d’avenirs : révéler le potentiel des jeunes ruraux
Sofia Rouabah, chargée des partenariats opérationnels de chemins d’avenir, nous explique le fonctionnement et la [...]
Lire la suite ...

Ruralité : Les leviers pour (bien) vivre en campagne
Qu'elles soient politiques ou associatives, les idées pour mieux vivre en campagne, parfois appelée " France périphé [...]
Lire la suite ...

Compétences : L’hiver, la saison des formations agricoles
Tandis que les activités dans les champs ralentissent, l'hiver est le moment de monter en compétences, que ce soit en [...]
Lire la suite ...

Ressources humaines : Quel entrepreneur êtes-vous ?
Dans le cadre de son assemblée générale, le syndicat des Entrepreneurs du territoire a donné la parole à Sophie Del [...]
Lire la suite ...

Entrepreneurs Des Territoires : « Nous devons rendre nos emplois attractifs »
Après une « année difficile », comme pour beaucoup, les Entrepreneurs des territoires  des Hauts-de-France se son [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires