Votre météo par ville

Une hausse des surfaces de lin est-elle toujours prévue ?

30-03-2020

Actualité

Culture

Dans ce contexte de crise, le président de l’association générale des producteurs de lin (AGPL) appelle à réduire les surfaces emblavées.

Afin de ne pas perturber la prochaine campagne, l’AGPL demande aux producteurs de revoir leurs surfaces à la baisse. © Pixabay

L’AGPL (association générale des producteurs de lin) a lancé un appel aux producteurs de lin français, le vendredi 27 mars 2020, afin de ne pas semer les surfaces prévues. En cause, la crise sanitaire actuelle qui ne présage rien de bon pour la future campagne. La filière subit de plein fouet la fermeture des filatures chinoises et italiennes.

“La crise sanitaire que nous traversons a conduit l’ensemble des 22 teillages français à arrêter leurs activités pour une durée indéterminée, annonce Bertrand Gomart, président de l’AGPL dans un communiqué. Le report, la capacité de stockage de paille à la ferme vont être mis à rude épreuve.”

Pour éviter d’engorger le marché, l’AGPL appelle ses adhérents à “réduire, autant que faire ce peut, leurs surfaces d’emblavement.”

Ne pas semer les fourrières

L’organisation illustre: “En laissant les fourrières nues, par exemple. Ou en les semant avec un couvert végétal. Inéligibles en temps normal aux primes PAC, ces fourrières pourraient devenir des surfaces d’interêt écologique.” Pour cela, l’AGPL invite les producteurs de lin à se rapprocher des chambres d’agriculture ou des fédérations des chasseurs de leur département.

“La situation que nous traversons est exceptionnelle et chacun à son niveau joue un rôle majeur pour gagner cette bataille. Apportons notre contribution à l’équilibre de notre filière avec cette approche raisonnée des surfaces 2020, appelle le président. Il est juste temps.”

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Les chambres régionales veulent un plan Marshall de l’eau
La CCI, la CMA et la chambre d'agriculture ont dressé un bilan plutôt morose de l'activité économique régionale en [...]
Lire la suite ...

« Le rôle des chambres est d’éclairer les débats »
Les chambres d'agriculture fêtent leurs 100 ans. Pour Sébastien Windsor, qui en est le président, elles ont de nombre [...]
Lire la suite ...

Numéro 353 : 23 février 2024

Pommes de terre : Mais où part la valeur des plants ?
Cela fait déjà plusieurs années que les producteurs de plants alertent : la culture n'est plus assez rentable. Paral [...]
Lire la suite ...

McCain : Nous défendons depuis toujours l’utilisation de plants certifiés »
Face à la situation du plant de pommes de terre et les accusations de la part des producteurs, McCain s’explique. [...]
Lire la suite ...

Dans les coulisses du géant du saumon
L'entreprise norvégienne Mowi, numéro un de l'élevage de saumon, possède trois sites en France, dont un à Boulogne- [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires