Votre météo par ville

Une plateforme pour mieux gérer ses données agricoles

02-04-2021

Brèves

Terre à terre

Pierre Poullain et Fabrizio Delage Paganini, les fondateurs de l’entreprise Valeur-Tech, lancent une plateforme pour aider les agriculteurs à mieux gérer leurs flux de données.

Peoples, la nouvelle plateforme de gestion de données pour les agriculteurs et organisations agricoles. © Valeur Tech

Un premier compte pour gérer un outil d’aide à la décision, un autre dédié à l’utilisation d’un tracteur, encore un autre pour effectuer une démarche administrative… Beaucoup d’agriculteurs utilisent aujourd’hui des outils dans tous les sens et les données induites par ces derniers sont stockées dans des comptes différents. Ils doivent alors eux-mêmes les regrouper et les synthétiser afin qu’elles soient utilisées.

« Nous voulons simplifier la gestion de données, explique Pierre Poullain, co-fondateur de Valeur-Tech. Pour cela, nous avons pensé une plateforme où toutes les données générées par les outils de l’agriculteur seraient regroupées. Il pourrait ainsi plus facilement retrouver ses données, n’importe quand et n’importe où via une application. » Celle-ci permettrait également de converser avec tous les fournisseurs et clients du chef d’exploitation.

Confiance et traçabilité

Cet outil encore en phase de développement et baptisé « Peoples » a aussi pour mission de faciliter l’accès aux données par les organismes gravitants autour de l’exploitation. « Par exemple, Carrefour aurait accès aux données de l’agriculteur, illustre Pierre Poullain. Ce dernier aurait permis cet accès auparavant bien sûr. Ainsi, le distributeur pourrait vérifier les engagements de l’agriculteur. » Les deux co-fondateurs voient dans cet outil de multiples atouts: chaîne de valeur au sein d’une production, historique des données pour affiner les prévisions des outils d’aide, pour connaître l’historique d’une parcelle, etc.

Fabrizio Delage Paganini et Pierre Poullain, les fondateurs de Valeur Tech et de la plateforme Peoples. © LD

Reconnecter les agriculteurs

Outre les organismes agricoles susceptibles d’être intéressés par cet outil, il y a les territoires. « On imagine que les territoires engagés pour la réduction de carbone ou pour mieux gérer l’eau par exemple, pourraient voir un réel intérêt dans cette plateforme », ajoute Pierre Poullain. D’après lui, elle permet davantage de transparence entre les différents acteurs d’un projet et apporte plus de simplicité.

Cette plateforme gratuite pour les agriculteurs, payante pour les organisations, devrait voir le jour au cours de l’année 2021. « Nous espérons, qu’avec cet outil, soulignent les fondateurs, les agriculteurs et le monde qui gravite autour d’eux seront reconnectés afin de mieux répondre aux besoins des agriculteurs ».

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le lin fait sa fashion week
La filière mondiale du Lin se mobilise en lançant à partir d'aujourd'hui pour la "Fashion Revolution week". Objectif [...]
Lire la suite ...

Pommes de terre : quels sont les atouts des cultures intermédiaires ?
Au-delà d’être une obligation réglementaire, les couverts avant la culture de pommes de terre sont préconisés par [...]
Lire la suite ...

Groupama aide les agriculteurs à s’équiper de sondes connectées pour le fourrage
Groupama Nord-Est propose un accompagnement financier pour inciter les agriculteurs à s’équiper de sondes de tem [...]
Lire la suite ...

Éléonore Peretti : « Créer du lien est la raison d’être du MusVerre »
Éléonore Peretti est la nouvelle directrice du MusVerre de Sars-Poteries (59). Elle défend les atouts et le rôl [...]
Lire la suite ...

Bruxelles et les États membres entendent numériser le secteur agricole
Dans le cadre de la révision du plan coordonné 2021 sur l’intelligence artificielle publiée le 21 avril, la Commiss [...]
Lire la suite ...

Premier contrat tripartite entre Lidl et des éleveurs laitiers des Hauts-de-France
Vendredi 16 avril, une délégation de Lidl France s'est rendue à la ferme des Quatre vents à Roncq (59). But du voyag [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires