Votre météo par ville

Une plateforme pour mieux gérer ses données agricoles

02-04-2021

Brèves

Terre à terre

Pierre Poullain et Fabrizio Delage Paganini, les fondateurs de l’entreprise Valeur-Tech, lancent une plateforme pour aider les agriculteurs à mieux gérer leurs flux de données.

Peoples, la nouvelle plateforme de gestion de données pour les agriculteurs et organisations agricoles. © Valeur Tech

Un premier compte pour gérer un outil d’aide à la décision, un autre dédié à l’utilisation d’un tracteur, encore un autre pour effectuer une démarche administrative… Beaucoup d’agriculteurs utilisent aujourd’hui des outils dans tous les sens et les données induites par ces derniers sont stockées dans des comptes différents. Ils doivent alors eux-mêmes les regrouper et les synthétiser afin qu’elles soient utilisées.

« Nous voulons simplifier la gestion de données, explique Pierre Poullain, co-fondateur de Valeur-Tech. Pour cela, nous avons pensé une plateforme où toutes les données générées par les outils de l’agriculteur seraient regroupées. Il pourrait ainsi plus facilement retrouver ses données, n’importe quand et n’importe où via une application. » Celle-ci permettrait également de converser avec tous les fournisseurs et clients du chef d’exploitation.

Confiance et traçabilité

Cet outil encore en phase de développement et baptisé « Peoples » a aussi pour mission de faciliter l’accès aux données par les organismes gravitants autour de l’exploitation. « Par exemple, Carrefour aurait accès aux données de l’agriculteur, illustre Pierre Poullain. Ce dernier aurait permis cet accès auparavant bien sûr. Ainsi, le distributeur pourrait vérifier les engagements de l’agriculteur. » Les deux co-fondateurs voient dans cet outil de multiples atouts: chaîne de valeur au sein d’une production, historique des données pour affiner les prévisions des outils d’aide, pour connaître l’historique d’une parcelle, etc.

Fabrizio Delage Paganini et Pierre Poullain, les fondateurs de Valeur Tech et de la plateforme Peoples. © LD

Reconnecter les agriculteurs

Outre les organismes agricoles susceptibles d’être intéressés par cet outil, il y a les territoires. « On imagine que les territoires engagés pour la réduction de carbone ou pour mieux gérer l’eau par exemple, pourraient voir un réel intérêt dans cette plateforme », ajoute Pierre Poullain. D’après lui, elle permet davantage de transparence entre les différents acteurs d’un projet et apporte plus de simplicité.

Cette plateforme gratuite pour les agriculteurs, payante pour les organisations, devrait voir le jour au cours de l’année 2021. « Nous espérons, qu’avec cet outil, soulignent les fondateurs, les agriculteurs et le monde qui gravite autour d’eux seront reconnectés afin de mieux répondre aux besoins des agriculteurs ».

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
60 agriculteurs recherchés pour planter 20 kms de haies à l’hiver 2022
Le Parc naturel régional de l’Avesnois a été retenu dans le dispositif « Plantons des Haies ». Il souhaite acco [...]
Lire la suite ...

Colza : 2,5 M € de plus pour la recherche d’alternatives au phosmet
Julien Denormandie a annoncé le 24 novembre une enveloppe additionnelle de 2,5 M € pour « accélérer les recherches [...]
Lire la suite ...

Porc : l’interprofession va sponsoriser la météo de France Télévisions
Dans un contexte de marché morose, l’interprofession porcine (Inaporc) a annoncé, lors d’une conférence d [...]
Lire la suite ...

Méthanisation agricole : un gain pour l’environnement dans certains scénarios
Une étude de l’Inrae publiée le 24 novembre montre que la méthanisation a un impact positif sur l’environ [...]
Lire la suite ...

Le salon Made in Hauts-de-France est de retour
Du 3 au 5 décembre, le salon Made in Hauts-de-France, organisé par La Voix du Nord, rassemblera à Lille Grand Palais [...]
Lire la suite ...

Solidarité chez les bouchers Compagnons du Nord
Du 23 novembre au 24 décembre, les Compagnons du Goût vendent au sein de leur boutique une boule de Noël pas comme le [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires