Votre météo par ville

Betterave : pour Tereos, c’est 24,50 € la tonne minimum

09-10-2020

Actualité

C’est tout frais

Le groupe Tereos s’est engagé, le 9 octobre 2020 à payer 24,50 € la tonne (prix minimum) pour la campagne 2020-2021.

Terres et territoires - betteraves arrachages
Tereos s’est engagé, le 9 octobre, à payer 24,50€ la tonne (prix minimum) pour la campagne 2020-2021. © Pixabay

Tereos (12 000 associés coopérateurs, 22 300 salariés et 4,5 milliards d’euros de CA) s’est engagé à payer 24,50 € la tonne de betteraves (prix minimum) pour la campagne 2020-2021.

« À cette rémunération s’ajouteront les primes et indemnités de campagne. À titre indicatif, elles ont représenté en moyenne 1,2 euro par tonne et par campagne depuis 2017 », précise l’entreprise.

Lire aussi : Betteraves : la dérogation pour utiliser les néonicotinoïdes adoptée

Appel à maintenir les surfaces

Le prix minimum de la campagne 2019-2020 s’établissait à 22,37€/t. Le groupe recommande à ses associés coopérateurs, pour la campagne 2021-2022, « de maintenir leurs surfaces betteravières au même niveau que celles de la campagne en cours. Cette orientation reflète les conditions favorables de marché en Europe, portées par un déficit attendu du marché européen et un redressement des cours mondiaux », poursuit le communiqué de presse.

Tereos devrait récolter 9 % de betteraves de moins cette année que lors de la campagne précédente.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Numéro 316 : 1 juin 2023

Numéro 315 : 26 mai 2023

Numéro 314 : 19 mai 2023

Raphaël Degenne : « Pour ne pas subir la science, il faut la comprendre »
Ombelliscience est une association fédérant une soixantaine d'acteurs scientifiques des Hauts-de-France. Son objectif [...]
Lire la suite ...

Sortie : À la découverte du cheptel d’Eden 62
Eden 62, le syndicat mixte en charge de la protection des espaces naturels sensibles, souffle sa 30 bougie cette année. [...]
Lire la suite ...

Damien Carlier : “Les changements climatiques remettent en cause la sécurité fourragère des exploitations”
Face aux conditions climatiques marquées par un printemps humide et froid, la pousse de l’herbe s’exprime t [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires