Votre météo par ville

Betteraves : la Confédération paysanne s’oppose à la ré-autorisation des néonicotinoïdes

17-08-2020

Brèves

C’est tout frais

« Cette décision (…) est un signal désastreux allant dans le sens de la protection d’intérêts économiques particuliers aux dépens de l’intérêt général », dénonce, dans un communiqué du 14 août 2020, la Confédération paysanne.

Un communiqué en réaction au projet du gouvernement de permettre à nouveau l’utilisation des néonicotinoïdes en enrobage de semences de betteraves.

Des alternatives

« Les alternatives existent ». C’est ce qu’assure le syndicat, en listant les haies et la rotation des cultures. Ainsi que des méthodes de lutte biologique tels que les biostimulants et les traitements aux huiles essentielles.

Si, dans certains cas, ces méthodes ne se révèlent pas suffisamment efficaces, « des insecticides moins dangereux que les néonicotinoïdes sont déjà homologués et utilisables », rappelle la Confédération paysanne.

« Les syndicats CGB et FNSEA entraînent leurs adhérent(e)s dans le repli de la victimisation face à un supposé agribashing, concept inventé plus que réel, pour justifier l’archaïsme d’un usage non limité des pesticides », regrette le syndicat qui soutient que « tous les néonicotinoïdes doivent rester interdits ».

Les néonicotinoïdes sont des substances insecticides dites systémiques utilisées en agriculture pour protéger les cultures de ravageurs, mais aussi en tant que biocides ou médicaments vétérinaires. Depuis les premières autorisations de produits à base de néonicotinoïdes au début des années 1990, des inquiétudes ont été exprimées dans plusieurs pays d’Europe quant à leur possible impact sur la santé des abeilles.
Source : ANSES – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Fraises : Trouver des débouchés rémunérateurs
Sébastien De Coninck, 30 ans, vient de reprendre l'exploitation familiale spécialisée en fraises et endives à Beuvry [...]
Lire la suite ...

Diversification : Lucie Ghestem, de l’institut médico-éducatif à la ferme
Il y a quelque temps, Lucie Ghestem visitait les fermes en tant qu'éducatrice de jeunes enfants. Rejoignant l'exploitat [...]
Lire la suite ...

Bio : Le verger de Beaudignies vante le commerce équitable
Le dimanche 15 mai, une cinquantaine de personnes sont venues découvrir le verger de Beaudignies, dans l'Avesnois, mais [...]
Lire la suite ...

Flandre : Du houblon bio pour la brasserie 3 monts
En 2019, un demi-hectare de houblon était implanté symboliquement devant la brasserie 3 Monts, à Saint-Sylvestre-Capp [...]
Lire la suite ...

Porcs : La sortie de crise n’est pas pour tout de suite
La filière porcine régionale est mise à mal depuis plusieurs mois. Toujours pris en étau entre les coûts de product [...]
Lire la suite ...

Légumes : Bonduelle prêt à céder 65% de son activité Americas Long Life
Le spécialiste français des légumes en conserve et surgelés Bonduelle a franchi un pas vers la cession de son activi [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires