Votre météo par ville

Concours : L’excellence génétique et les produits du pays vedettes

23-02-2023

Actualité

C’est tout frais

Point d’orgue du salon international de l’agriculture, le concours général agricole récompense chaque année les produits du terroir et les animaux reproducteurs.

La bière est l’une des 33 catégories du concours des produits et vins du concours général agricole. © CGA 2019

Initié en 1843 avec le concours de Poissy, le concours général agricole a été créé en 1870 pour sélectionner et primer les produits du terroir français et animaux reproducteurs.

En 2022, les produits des Hauts-de-France ont raflé 66 médailles tandis que 46 bovins, 23 équidés et 156 ovins ont été récompensés à Paris.

Boissons et produits

Le concours des produits et des vins regroupe 33 catégories. Volailles, viandes, foies gras, produits laitiers, produits oléicoles, huiles de noix, produits apicoles, piments d’Espelette, vanille, chocolat, eaux-de-vie, vins de liqueur, pommeaux, huîtres, truites fumées, jus de fruits, cidres et poirés, bières, rhums et punchs, apéritifs, charcuteries, saucisses à cuire, confitures, safran et, nouveauté 2023, thym, sont en lice pour obtenir le précieux médaillon, gage de qualité reconnu par les consommateurs.

Composé de professionnels de la filière, producteurs, représentants des métiers de bouches, négociants, distributeurs et consommateurs, le jury attribue chaque année plus de 5 000 médailles pour les produits et vins primés selon leurs caractéristiques sensorielles et leur qualité gustative.

En outre, depuis 2000, le prix d’excellence du CGA récompense les producteurs ayant obtenu les meilleurs résultats dans leur catégorie de produits ou de vins, lors des trois dernières éditions. Seuls deux lauréats régionaux y figurent : la bière nordiste de la brasserie La Choulette et le champagne axonais de la SCEV Bernard et Eric Figuet.

Bovins, équidés et ovins

Sur les rings, 1936 animaux ont été présentés par plus d’un millier d’éleveurs l’an passé. Choisis par les organismes de sélection – ce qui garantit leurs valeurs génétiques élevées – ils sont jugés selon leur morphologie qui doit correspondre aux critères de la race. Cette année, 2 380 animaux sont répartis en huit espèces et 372 races.

Notons également que plus de 4 000 animaux sont présents porte de Versailles, exigeant une sacrée logistique. Ne serait-ce que les 500 vaches laitières passant à la traite quotidiennement, soit, selon les organisateurs du SIA, 45 000 litres de lait collectés en neuf jours par la Laiterie Saint-Denis-de-l’Hôtel.

249 produits des Hauts-de-France dont 172 bières sont inscrits au concours général agricole cette année.

110 animaux originaires des Hauts-de-France seront présents au SIA.

L. T.

Lire aussi : Salon : Plein phare sur la gastronomie régionale

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Numéro 316 : 1 juin 2023

Numéro 315 : 26 mai 2023

Numéro 314 : 19 mai 2023

Raphaël Degenne : « Pour ne pas subir la science, il faut la comprendre »
Ombelliscience est une association fédérant une soixantaine d'acteurs scientifiques des Hauts-de-France. Son objectif [...]
Lire la suite ...

Sortie : À la découverte du cheptel d’Eden 62
Eden 62, le syndicat mixte en charge de la protection des espaces naturels sensibles, souffle sa 30 bougie cette année. [...]
Lire la suite ...

Damien Carlier : “Les changements climatiques remettent en cause la sécurité fourragère des exploitations”
Face aux conditions climatiques marquées par un printemps humide et froid, la pousse de l’herbe s’exprime t [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires