Votre météo par ville

Création d’un observatoire de l’agribashing dans le Pas-de-Calais

21-01-2020

Actualité

C’est tout frais

Différents acteurs du Pas-de-Calais veulent mettre en place une stratégie collective contre l’agribashing.

Lancement officiel de l'observatoire de l'agribashing dans le Pas-de-Calais. © Préfecture Pas-de-Calais
Lancement officiel de l’observatoire de l’agribashing dans le Pas-de-Calais. © Préfecture Pas-de-Calais

« La stigmatisation des activités agricoles, communément appelé « agribashing », conduit à une multiplication des actes d’incivilités voire de violences envers les professionnels en lien avec l’agriculture », souligne dans un communiqué la préfecture du Pas-de-Calais.

Face à ce constat, le ministre de l’Agriculture avait lancé, en avril 2019, la création d’observatoires départementaux de l’agribashing. Après une phase expérimentale dans six départements, une généralisation à tout le territoire français est prévue. Le 20 janvier 2020, c’est l’observatoire du Pas-de-Calais qui a été créé.

Demeter, Vigiagri…

Si de nombreux outils existent déjà sur le terrain (cellule Demeter, dispositif Vigiagri…), l’observatoire vient rassembler l’ensemble des acteurs de la lutte contre l’agribashing. Le but : coordonner les activités des différents services.

« L’objectif est de détecter les menaces, d’en faire une évaluation et de suivre leur évolution dans le temps, souligne Francine Théret, qui représente la chambre d’agriculture du Nord-Pas de Calais au sein de l’observatoire. Le tout pour la sécurité des biens et des personnes. »

Cet observatoire « réunira le groupement de gendarmerie départementale, la direction départementale de la sécurité publique, le service des renseignements territoriaux, la direction départementale des territoires et de la mer, la chambre d’agriculture du Nord-Pas de Calais, la Coordination rurale du Pas-de-Calais, la FDSEA ainsi que des personnalités qualifiées », précise la préfecture dans son communiqué.

La première cause d’intrusion dans les élevages reste le vol. Lire notre article : Instrusions en élevage, la peur au fond du bâtiment

Et concrètement?

La préfecture précise qu’il a été décidé de « mettre en place une stratégie collective », visant à :

  • prévenir et lutter contre les atteintes à la sécurité des exploitants agricoles ;
  • apporter une réponse commune contre les actions pouvant porter atteinte à l’image de l’agriculture locale;
  • renforcer les liens entre les représentants du monde agricole et les forces de l’ordre.

Ne pas rester seul

Pour Francine Théret, il est essentiel que les agriculteurs et agricultrices concernés ne restent pas seuls : « Il n’y a pas que les agressions physiques, précise-t-elle. Parfois nos murs sont tagués, on nous fait des doigts d’honneur, on se bouche le nez devant un pulvé… À l’école, les enfants d’agriculteurs se sentent aussi stigmatisés. Tous ces messages pèsent sur le monde agricole, qui se sent acculé. »

« Je ne voudrais pas qu’un agriculteur se fasse justice lui-même, souligne-t-elle encore. Les agriculteurs ne doivent pas hésiter pas à contacter la chambre d’agriculture, ou leur syndicat, ne pas rester seul s’il arrive quelque chose. »

Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Betterave : Alors, ça donne quoi cette bataille contre les pucerons ?
Pour réduire l'usage des pesticides, Martin Gosse de Gorre a confié une partie de sa production à l'Institut techniqu [...]
Lire la suite ...

Mérite agricole : Une conférence sur la PAC
Pour sa conférence annuelle, l'Amicale des membres du mérite agricole accueille Philippe Tabary. Le spécialiste des q [...]
Lire la suite ...

MSA, « l’amortisseur social »
La Mutualité sociale agricole Nord-Pas de Calais tenait son assemblée générale vendredi 16 septembre sur fond de cri [...]
Lire la suite ...

L’ONF réitère l’opération « Tous en forêt ! »
Les forestiers se rendent tous sur le terrain et invitent les usagers à venir les rencontrer mercredi 28 septembre à p [...]
Lire la suite ...

Frappadingue : une course de collégiens dédiée aux abeilles à la Casseline
Vendredi 23 septembre de 8h30 à 17h00, La Frappadingue traversera le site de La Casseline située sur le flanc sud du M [...]
Lire la suite ...

Numéro 280 : 16 septembre 2022

Au cœur des terres

#terresetterritoires