Votre météo par ville

Déclinaison française de la prochaine PAC : la filière grandes cultures inquiète des propositions

29-03-2021

Brèves

C’est tout frais

Ayant pris connaissance des scénarios proposés par la DGPE (ministère de l’Agriculture) pour les aides du premier pilier de la prochaine PAC, les associations spécialisées en grandes cultures de la FNSEA (AGPB, AGPM, CGB, Fop) font part, dans un communiqué paru le 24 mars, de leurs «vives inquiétudes», et présentent leur position commune.

Les cultivateurs s’inquiètent d’orientations qui «risquent de pénaliser de nouveau les exploitations de grandes cultures». Et de citer : le «rythme de la convergence des aides» (alternative entre 85 et 100% proposé par la DGPE), le «taux de paiement redistributif» (entre 10 et 20%), et «l’accès à l’écorégime» (avec ou sans bonus pour l’infrastructure écologique ; mention de la bio et de la HVE).

Positivement, la position des associations de grandes cultures est la suivante: pas d’augmentation du transfert du 1er vers le 2nd pilier (non mentionné dans le document de la DGPE) ; une convergence «limitée et compensée pour les situations les plus impactées» ; des aides couplées «adaptées pour compenser les effets de la convergence et favoriser la structuration des filières» ; un accès à l’écorégime par le niveau 2 de la C2E (et pas seulement pas la HVE, son niveau 3), mais aussi par la certification maïs (équivalence SIE) ou des «pratiques agronomiques vertueuses» ; un paiement redistributif à 10%, appliqué sur 63 hectares (contre 52 actuellement) ; un déclenchement des assurances dès 20% de pertes ; et un soutien amplifié à l’investissement en grandes cultures.

Lire aussi : Réduction potentielle des aides couplées de la PAC : la filière bovine inquiète

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le lin fait sa fashion week
La filière mondiale du Lin se mobilise en lançant à partir d'aujourd'hui pour la "Fashion Revolution week". Objectif [...]
Lire la suite ...

Pommes de terre : quels sont les atouts des cultures intermédiaires ?
Au-delà d’être une obligation réglementaire, les couverts avant la culture de pommes de terre sont préconisés par [...]
Lire la suite ...

Groupama aide les agriculteurs à s’équiper de sondes connectées pour le fourrage
Groupama Nord-Est propose un accompagnement financier pour inciter les agriculteurs à s’équiper de sondes de tem [...]
Lire la suite ...

Éléonore Peretti : « Créer du lien est la raison d’être du MusVerre »
Éléonore Peretti est la nouvelle directrice du MusVerre de Sars-Poteries (59). Elle défend les atouts et le rôl [...]
Lire la suite ...

Bruxelles et les États membres entendent numériser le secteur agricole
Dans le cadre de la révision du plan coordonné 2021 sur l’intelligence artificielle publiée le 21 avril, la Commiss [...]
Lire la suite ...

Premier contrat tripartite entre Lidl et des éleveurs laitiers des Hauts-de-France
Vendredi 16 avril, une délégation de Lidl France s'est rendue à la ferme des Quatre vents à Roncq (59). But du voyag [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires