Votre météo par ville

Déconfinement, mode d’emploi

11-05-2020

Actualité

C’est tout frais

Alors que les départements des Hauts-de-France restent en rouge, le 11 mai marque un tournant : le début de la fin… du confinement. Nouvelles interdictions, injonctions, préconisations. Qu’est ce qui change vraiment ? On fait le point.

Déconfinement, mode d’emploi © Freepik

Déplacements

C’est la principale mesure de ce déconfinement qui souffle un grand vent de liberté sur nos corps coincés entre la cuisine et le salon : il est désormais possible de se déplacer sans autorisation dans tout son département.

De nombreux sites permettent de calculer la distance de 100 km à vol d’oiseau autour de chez soi.

Un justificatif de domicile sera, en revanche, demandé. Visites aux familles et pique-nique sont désormais envisageables… à condition de respecter les frontières invisibles qui séparent notre département du mitoyen. Au delà du département, c’est la règle des 100 km à vol d’oiseau qui prévaut. Si vous n’avez pas de pigeon domestique pour mesurer : rendez-vous iciCet outil vous permettra de repérer le cercle de 100 km autour de votre logement. Et même de tester des villes si besoin.

L’envie de prendre le large est forte. Mais les plages, comme les parcs et jardins d’ailleurs, restent interdites d’accès pour l’instant. De nombreux maires du Nord et du Pas-de-Calais plaident cependant pour une réouverture. Ils avancent l’argument de l’immensité de bandes de sable. Affaire à suivre.

Enseignement

Code rouge pour les Hauts-de-France. Pour le gouvernement, les conditions sanitaires ne sont pas encore réunies pour rouvrir les collèges. Les écoles maternelles et primaires elles, reprennent tout doucement, par petit groupe dans la plupart des communes.

Les centres de formations des apprentis eux sont autorisés à reprendre et à accueillir le personnel. Pour les lycées, il faudra attendre juin. Comme lors du confinement, les agriculteurs peuvent accueillir un apprenti sur leur exploitation. C’est l’option privilégiée tant que les cours ne reprennent pas physiquement.

Masques

Il faudra désormais avancer masqué. Le port du masque grand public est recommandé, voire obligatoire dans les transports en commun. Les commerçants pourront, quant à eux, imposer le port de cette protection grand public s’ils l’estiment nécessaire. Le masque en tissu ne se substituent pas aux gestes barrières et à la distanciation sociale. Mais il ajoute tout de même une barrière physique entre vous et un autre individu.

© Mon gobelet en lin

Pour en trouver : les pharmacies ou commerces sont habilités à en vendre. Mais beaucoup d’entreprises de la région sont également mobilisées pour en fabriquer. Pour soutenir la filière lin régionale, par exemple, on pourra en trouver sur legrenierdulin.be, entreprise basée à Hondscoote (59). Par ailleurs, les collectivités locales, mairies notamment s’attachent à en distribuer.

Le ministère de l’Économie et des Finances, avec l’appui de La Poste et le soutien des Chambres de commerce et d’industrie, des Chambres de métier ainsi que des Chambres d’agriculture, vient de lancer une plateforme la ligne : « masques-pme.laposte.fr » pour distribuer des masques aux petites entreprises. Elle est accessible aux associations employant des salariés, aux micro-entrepreneurs, aux professions libérales et agricoles.

Marchés

Changement important pour de nombreux producteurs qui vont pouvoir retrouver leurs étals sur les marchés locaux désormais tous autorisés. C’est l’interdiction qui, maintenant, devient l’exception. Ces derniers se déroulent sur le domaine public. Ils ont donc la particularité d’êtres placés sous la responsabilité des maires des communes, contrairement aux commerces classiques.

© Bio en Hauts-de-France

La Fédération des marchés de France propose un protocole précis pour tenter de garantir les conditions sanitaires. Disposition des produits (protégés) avant l’arrivée des clients, lavage des mains et des surfaces de contact très réguliers… Un marquage au sol pour délimiter les distances d’1 mètre sera également mis en place, et un espacement des étals de 2 mètres minimum est préconisé. Fiche complète à retrouver sur www.marchesdefrance.fr (Fiche : travail dans les halles et marchés).

Main-d’œuvre

Pour les agriculteurs, le travail s’est maintenu durant toute la durée du confinement. Les visites à la ferme pourront être plus fréquentes et les magasins de producteurs fonctionner de nouveau. Les règles avec les salariés, elles, doivent se maintenir. Travail côte à côte, outils individuels, une seule personne par véhicule…

Tous les conseils sanitaires spécifiques au secteur de l’agriculture sont à retrouver sur les fiches métiers du ministère du Travail. Plus gros changement annoncé par le ministère de l’Intérieur : les saisonniers agricoles européens sont désormais autorisés à « franchir la frontière entre la France et un pays de l’Union européenne« . Une décision qui était très attendue dans notre région transfrontalière.

Restaurants

La nouvelle pèse sur les professionnels de la restauration : les restaurants restent fermés pour l’instant. La reprise de leur activité, comme celle des bars est assujettie à l’état sanitaire des troupes. Prochain point du gouvernement fin mai.

Opération « Sauve ton resto ».

En attendant, pour continuer à soutenir les cuistots, il est toujours possible de se régaler avec des plats à emporter. Ou de vous offrir d’avance une petite sortie resto en allant sur le site « Sauve ton resto« . Cette plateforme web invite les restaurateurs à s’y inscrire et proposer des repas par avance. Un bon moyen saliver et d’aider, un peu, les entreprises à rester à flots. 

Agathe Villemagne

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Aker : retour sur huit ans de recherche (vidéo)
Le programme Aker, qui avait pour but de booster la recherche en betteraves sucrières, s’est clôturé le 18  [...]
Lire la suite ...

Carbone : lancement d’un programme européen de rémunération en grandes cultures
Avec un prix minimal de 27,50 euros la tonne de carbone, Soil Capital souhaite « rémunérer les pratiques qui réduise [...]
Lire la suite ...

La cantine à l’heure des hauts-de-France
Du 28 septembre au 2 octobre, dans le cadre de l'opération Invitez les saveurs des Hauts-de-France à votre table, Séb [...]
Lire la suite ...

Des solutions pour limiter la pollution. Les images des essais Épand’air.
La chambre d'agriculture Nord-Pas de Calais et Atmo Hauts-de-France ont présenté, après trois années d'études, le b [...]
Lire la suite ...

Cévinor renforce son partenariat avec Bigard
Lors de son assemblée générale du 24 septembre 2020, la coopérative Cevinor a annoncé son rapprochement avec l&rsqu [...]
Lire la suite ...

Néonicotinoïdes : un amendement vise la création d’un conseil de surveillance
En commission des Affaires économiques, les députés ont voté le 23 septembre pour la création d’un conseil de [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires