Votre météo par ville

Eau : « On a tous un rôle à jouer »

16-06-2023

Actualité

C’est tout frais

Les premiers résultats des travaux de Clim’eau fil – piloté par Chambre d’agriculture, Agence de l’eau et Conseil régional – étaient restitués lors d’un colloque à Saint-Laurent-Blangy.

Mardi 30 mai avait lieu une première restitution des travaux menés dans le cadre du projet Clim’eau fil. © Chambre d’agriculture

 « La résilience, c’est se dire qu’aujourd’hui, on doit dépasser les logiques d’optimisation pour être plus ambitieux en allant vers la transformation des pratiques actuelles de l’agriculture  », introduit Isabelle Matykowski, directrice adjointe de l’agence de l’eau Artois Picardie (AEAP), le 30 mai dernier, quelques instants avant l’ouverture d’un colloque autour de la question eau.

C’est donc « pour se préparer collectivement à une agriculture résiliente », poursuit-elle, que plusieurs institutions se sont unies en 2021.

Cette année-là, la chambre d’agriculture réunit les représentants des filières agricoles dans le cadre d’un projet qui prendra le nom de Clim’eau fil. L’objectif principal est d’accompagner le monde agricole du bassin Artois Picardie à l’élaboration de trajectoires d’adaptation au changement climatique, « pour le futur proche » (2030-2050), qui soient compatibles avec la quantité et la qualité de la ressource en eau, dans une démarche de co-construction avec les filières.

Lire aussi : Climat : Quelle agriculture pour demain ?

Pour la première phase encore en cours, l’heure est à l’état des lieux, à dresser avant toute chose. Puis viendra la seconde phase, celle de la construction d’une vision pour le système agroalimentaire, où il faudra aller « au-delà de la zone de confort », nous dit-on. Enfin, viendra la troisième phase, le temps des plans d’actions et des feuilles de route.

3A versus 5R

Revenons à la première étape, qui devrait couler jusqu’en fin d’année. « Qualifier et quantifier les besoins en eaux et affiner les indicateurs à l’échelle locale », détaille Emmanuel Leveugle, qui porte le dossier côté chambre d’agriculture. Quinze filières ont été scrutées : ce qui est fait, ce qui reste à faire, ce qui est attendu. « On veut montrer que le rôle de l’agriculture est essentiel dans l’économie rurale et locale  », appuie Emmanuel Leveugle. « Et l’eau, un bien précieux et commun », renchérit Laurent Degenne, à la tête de la chambre régionale. L’élu veut garder en tête le rôle économique des productions régionales, « leader en agro-industrie, ce qui oblige à réfléchir à la globalité de la ressource, dit-il. On développe au maximum les opérations en circuits courts mais notre cœur de réacteur alimente le tissu agro-industriel. »

L’enjeu de l’adaptation de l’agriculture au changement climatique est primordial, pour tous. Aux trois mots en A que récite Isabelle Matykowski – anticiper, agir, accompagner – Laurent Degenne choisit le R au quintuple pour réserve (utile du sol), résistance (des plantes à sélectionner), recharge (des nappes), ressource (à pluviométrie équivalente, les épisodes sont répartis différemment) et ruissellement (à éviter en couvrant les sols nus l’hiver). « Aujourd’hui, nous connaissons des périodes de tensions l’été. Il faut éviter les crises et on a les moyens de les prévenir  », insiste de son côté l’agence de l’eau.

« Tous un rôle à jouer »

« Un agriculteur a 40 quarante cycles dans sa carrière, calcule Emmanuel Leveugle, ce n’est pas beaucoup de temps pour réagir. » D’où Clim’eau fil. « D’où l’agriculteur placé au centre des différentes filières pour voir quels sont les pans à repenser pour être efficients », traduit-il.

«  Le réchauffement climatique se fait sentir, il n’y a plus de débat sur ce point, lâche Marie-Sophie Lesne. Tout s’accélère. Les ponctions dans les nappes phréatiques ont triplé en dix ans, on a une obligation de résultat. » Pour la vice-présidente régionale en charge de l’agriculture, les Hauts-de-France peuvent « être un acteur majeur du maintien de la souveraineté de la France ».

« On ne veut pas se tromper et que le marché parte sans nous », s’inquiète Laurent Degenne. L’agence de l’eau, quant à elle, replace la ressource au cœur du débat et la sobriété en maître mot. Avec un constat évident. « Les territoires ne sont pas égaux. » Le mot de la fin revient au président de la chambre régionale. « On doit se battre pour nos territoires et préserver les richesses. Le projet Clim’eau fil est multisectoriel, on a tous un rôle à jouer.  » 

Louise Tesse

Lire aussi : Canal Seine- Nord : Le projet avance, avec prudence

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Adivalor : Objectif 100 % de déchets collectés et recyclés d’ici 2030
Adivalor est l'acteur incontournable en matière de collecte et valorisation des déchets agricoles. L'éco-organisme s' [...]
Lire la suite ...

Numéro 365 : 17 mai 2024

Au cœur des terres

#terresetterritoires