Votre météo par ville

Éducation : Avec le Savoir Vert, Olivier Dontgez partage son métier

27-09-2023

Actualité

C’est tout frais

Olivier Dontgez, installé depuis 2006 à Caumont dans le Pas-de-Calais découvre le Savoir Vert en 2016. Convaincu par l’idée que l’éducation est vertueuse pour parler de son métier, il poursuit l’opération communication en privé, en organisant des goûters d’anniversaire et des visites de son exploitation.

Olivier Dontgez, polyculteur-éleveur à Caumont.
Olivier Dontgez est convaincu par les vertus de l’éducation.

Depuis 30 ans, le Savoir vert prend le parti que l’éducation est le meilleur moyen de communiquer sur l’agriculture. Elle propose aux agriculteurs d’accueillir des classes, de la maternelle au lycée, pour qu’ils expliquent leur travail.

C’est en 2016 qu’Olivier Dontgez, 40 ans, a entendu parler de l’association. Depuis, ce polyculteur-éleveur, basé à Caumont (Pas-de-Calais) au sud d’Hesdin, organise même des visites pour les privés et des goûters d’anniversaire. Le tout avec toujours une envie : partager et éduquer les consommateurs.

Un parcours en dents de scie

Si aujourd’hui Olivier Dontgez est un agriculteur, fier de l’être, il a connu quelques errements. En effet, après un Bac STAE (sciences et technologies de l’agronomie et de l’environnement) obtenu au lycée agricole de Radinghem et un BTS ACSE (analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole), il hésite.

« Il n’y avait pas encore de place sur l’exploitation familiale à Caumont et je voulais voir si d’autres choses me plaisaient, raconte le quarantenaire. J’ai donc fait des petits boulots puis je suis retourné faire des études pour un Bac pro électronique à l’ICAM, à Lille. Mais je ne suis pas allé jusqu’au bout car cela ne l’a pas fait ! » Il travaille donc un peu sur l’exploitation familiale, en attendant qu’une place se libère…

Finalement, en 2006, une opportunité se présente pour celui qui est alors encore un jeune homme : « Il y avait une ferme à Hesdin, non loin de celle de mes parents. J’ai donc repris cette ferme et nous nous sommes associés en Gaec avec mes parents. Par la suite, mon père est parti à la retraite et c’est mon frère qui a pris sa place. »

Une philosophie du “faire bien”

Au total, sur les deux exploitations, soit le Gaec du Bois des Douze Deniers, 165 hectares de cultures (lin, blé, orge, maïs, betteraves fourragères et pois de conserve), 150 vaches laitières en robot de traite et 4 400 volailles de Licques, depuis 2018.

« Pour les volailles, ce sont des Label rouge. Et pour les vaches, nous faisons partie du programme La route du lait (programme de Sodiaal visant l’amélioration des pratiques d’élevage en matière de qualité et de développement durable, ndlr). On essaye aussi de moins labourer et, quand on le peut, de faire des semis directs et nous allons planter 2,5 km de haies. C’est dans notre philosophie de “faire bien”. Et je suis convaincu que c’est dans l’intérêt des agriculteurs de le faire. C’est aussi pour ça que j’ai voulu trouver un moyen de partager ce que je fais, pour dire aux gens qu’on fait les choses bien. »

Olivier Dontgez en quatre dates
2003. Il obtient un BTS ACSE à la MFR de Rollancourt.
2006. Il reprend une ferme à Hesdin et s’associe en Gaec avec ses parents sur leur ferme de Caumont.
2016. Il intègre le réseau du Savoir Vert.
2018. Création du poulailler de 4 400 volailles de Licques.

Déconstruire les clichés par l’éducation

C’est avec cette idée en tête qu’un jour, un peu par hasard, il se rend à la Cité de l’agriculture pour, au départ, parler transformation et vente directe (deux projets qui finalement ne sont pas allés au bout).

« Il y avait un bureau avec le logo de Savoir Vert. Je suis entré, j’ai discuté et j’étais convaincu ! », explique Olivier Dontgez.

Une formation initiale plus tard, l’agriculteur de Caumont accueille désormais une dizaine de classes par an, de la maternelle au collège. « Lors de cette formation, qui dure 10 jours tout de même, on apprend à construire des supports pour expliquer aux enfants les choses, on apprend aussi à adapter son discours… Honnêtement, quand on m’a dit 10 jours, je me suis demandé ce qu’ils allaient bien pouvoir m’expliquer !, se souvient l’agriculteur avant de poursuivre, mais en réalité, il y a des choses qui nous paraissent évidentes qui ne sont pourtant pas si simple à expliquer… Cette formation est vraiment utile et peut être complétée par la suite avec d’autres formations plus courtes proposées par Le Savoir Vert (prises en charge par Vivéa). C’est comme ça que j’ai fait la formation pour les collégiens et lycéens. »

Il est tellement convaincu qu’il organise aussi des visites pour les privés et des goûters d’anniversaire. « Pour les visites, ça ressemble beaucoup à ce que je fais avec Le Savoir Vert. Pour les anniversaires je fais des jeux, plus ludiques, mais quand même avec une vocation éducative. »

Pour le quarantenaire, ces visites de classes et de privés sont l’occasion d’expliquer son métier aux enfants… et aux adultes ! « Il y a des clichés et des a priori à déconstruire. Je pense vraiment que c’est utile pour tout le monde. » 

Eglantine Puel

Une nouvelle session de formation

Toujours à la recherche de nouveaux agriculteurs prêts à accueillir des élèves, le Savoir Vert lance une nouvelle session de formation.
Nombre de places : 10 environ.
Dates : les 14, 23 et 28 novembre 2023, les 5 et 12 décembre 2023, les 9, 16 et 30 janvier 2024 et les 6 et 13 février 2024.
Lieu : Cité de l’Agriculture à Saint Laurent Blangy.
L’objectif de cette formation est d’acquérir les connaissances et les compétences initiales à l’accueil pédagogique, soit :
1. Au niveau de l’accueil : apprendre à présenter sa ferme, son métier, rendre sa présentation attrayante.
2. Au niveau pédagogique : concevoir le contenu pédagogique et le fil conducteur de sa visite.
L’apprentissage par l’exemple de visites de ferme animées par des agriculteurs expérimentés du réseau.
Pour plus d’informations par mail fermespedagogiques@savoirvert.fr, ou par téléphone au 03 21 60 57 20.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Adivalor : Objectif 100 % de déchets collectés et recyclés d’ici 2030
Adivalor est l'acteur incontournable en matière de collecte et valorisation des déchets agricoles. L'éco-organisme s' [...]
Lire la suite ...

Numéro 365 : 17 mai 2024

Au cœur des terres

#terresetterritoires