Votre météo par ville

François-Xavier Ollivry : « Il y a un gisement, une ressource qui aujourd’hui est sous-utilisée »

08-06-2023

Actualité

C’est tout frais

François-Xavier Ollivry, consultant bâtiment durable en matériaux biosourcés au CD2E de Loos-en-Gohelle, répond à nos questions sur les isolants biosourcés.

François-Xavier Ollivry

Aujourd’hui, existe-t-il un marché pour les isolants biosourcés ?

Il y a un marché, on en est certain. Selon les chiffres officiels en 2020, 11 % du volume des isolants étaient d’origine biosourcée, parmi tous les isolants confondus vendus.

Et les Hauts-de-France ne sont pas trop mal situés.

Au CD2E, on perçoit une certaine évolution. On peut parler de la construction en paille, en lin, en chanvre. Il y n’y a pas encore suffisamment de projets pour que ce soit représentatif, mais on observe qu’ils sont de plus en plus utilisés. Maisons & Cité, par exemple, est plutôt à 50 % de biosourcés. Et il y a les autres matériaux : laine de bois, ouate de celluloses, textiles recyclés ou la laine de mouton. Chacun a des avantages et des inconvénients, mais ils sont complémentaires.

Au CDE2, on pense que pour augmenter le volume, il va falloir prendre tous ces matériaux en compte.

Que dit la réglementation ?

Aujourd’hui, il n’y a pas de cadre législatif (pour les biosourcés, ndlr), mais il y a la RE2020 qui encadre la construction en neuf.

C’est une incitation à décarboner la construction, une nouvelle réglementation environnementale qui veut augmenter les performances thermiques et énergétiques du secteur du bâtiment. Elle vise à décarboner de deux manières.

Déjà la construction et ensuite, en deuxième, transformer l’énergie utilisée pour chauffer ou refroidir le bâtiment.

En utilisant du chauffage électrique, ou en basculant sur des modes de chauffage comme la biomasse. […] On est au premier palier de la RE2020 (quatre autres sont prévus : 2025, 2028 et 2031, ndlr). L’objectif est d’aller chercher de la performance au fur et à mesure. […] Concernant la réhabilitation des bâtiments, ça devrait arriver, on parle d’une réglementation d’ici deux ans. […] Aujourd’hui, dans le secteur, vous avez un quota carbone pour votre bâtiment. C’est-à-dire, je vais émettre du CO2 à tel endroit, alors je ne vais pas en émettre à un autre endroit pour compenser. Ces quotas sont amenés à décroître et on va devenir de plus en plus exigeants.

Réutiliser la laine de mouton comme isolant, qu’en pensez-vous ?

Aujourd’hui, la laine de mouton est un déchet. En tout cas, elle est considérée comme un déchet dans une économie extractive.

Alors, qu’est-ce qu’on peut en faire ?

Cela peut être de la transformer pour le secteur du bâtiment. On peut imaginer diverses utilisations. Il y a un gisement, une ressource qui aujourd’hui est sous-utilisée. L’enjeu va être de structurer cette filière. 

Kévin Saroul

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Vols : le coup de gueule des agriculteurs
De plus en plus de vols sont constatés par certains Jeunes Agriculteurs : des légumes dans les champs, des systèmes G [...]
Lire la suite ...

Numéro 331: 15 septembre 2023

Dans les coulisses de l’usine Bonduelle de Renescure
Bonduelle a ouvert à Terres et Territoires les portes de son usine historique lors de la campagne des flageolets, débu [...]
Lire la suite ...

Betteraves : avec ou sans pulpes deux éleveurs témoignent
Chacun conduit son élevage comme il l'entend, en faisant des choix stratégiques qui ont leurs avantages et leurs incon [...]
Lire la suite ...

Betteraves : comment faire face à la baisse de pulpes ?
Dans un contexte de baisse de disponibilité de pulpes, les éleveurs bovins ont pu entendre Tereos ainsi que divers con [...]
Lire la suite ...

Paris 2024 : Vincent Rosiers fleurira le village olympique
Cogérant des Pépinières de Landas, à quelques kilomètres d'Orchies, Vincent Rosiers et son équipe enverront d'ici [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires