Votre météo par ville

À Lille, les agriculteurs viennent dire « stop » (actualisé)

22-01-2020

Actualité

C’est tout frais

Des agriculteurs manifestent ce mercredi 22 janvier 2020 dans la capitale des Flandres. Il se mobilisent contre l’agribashing. Un mouvement notamment déclenché par la mise en place, au 1er janvier, de zones de non-traitement.

15 h. Les tracteurs quittent le centre de la ville, et longent le boulevard de la Liberté en un impressionnant cortège.

13 h 30. Les organisateurs de la manifestation sont sortis de leur rendez-vous à la préfecture de Lille. Les discours, qui ont eu lieu place de la République dans la foulée, s’achèvent.

Christine Delefortrie, présidente de la section lait de la FDSEA 59 évalue à « 6000 hectares de zones de non-traitement concernée dans le Nord et le Pas-de-Calais. Cela représente 100 fermes. Donc ce sont 100 exploitants qui vont disparaître cette année. »

Laurent Verhaeghe, président de la FDSEA du Nord, poursuit : « On est venu expliquer à la préfecture notre mécontentement. Il était nécessaire qu’on exprime notre détresse. Le premier facteur d’agribashing c’est l’État » a-t-il ajouté sous les applaudissements.

Olivier Fagoo, président de la section porc se montre alarmiste pour interpeler la population : « À force de réduire les surfaces de production, les Lillois, ils vont mourir de faim ! »

Jean-Christophe Rufin, secrétaire général de la FRSEA, quant à lui, appelle le gouvernement à revenir sur le décret concernant les ZNT.

13 h 15. Les organisateurs avancent le chiffre de plus de 700 tracteurs dans les rues de Lille.

12 h. Il y aurait désormais au moins 350 tracteurs dans la ville de Lille. Une forte mobilisation donc, presque du jamais vu dans le Nord où l’on compte en général une centaine de tracteurs lors des actions de ce type.

Les agriculteurs attendent le dernier cortège avant de se rendre à la préfecture.

Des discours sont également attendus devant le Palais des Beaux arts.

11 h 50. Un cortège de tracteurs venus de Frelinghien est déjà présent près du théâtre Sébastopol. Un autre de Dunkerque et des 4 Cantons vient d’arriver. Un troisième cortège venu du Valenciennois est encore attendu.

« On veut faire comprendre aux riverains que l’agriculture c’est important », commente Paul Debaisieux, directeur de la FDSEA 59.

11 h. Des tracteurs sont actuellement sur le périphérique de Lille et aux abords de la place de la République. Un rassemblement est prévu devant la préfecture. La FDSEA du Nord prévenait la veille que de fortes perturbations étaient à prévoir sur le réseau routier. Il devrait y avoir 300 tracteurs présents.

Les FDSEA du Nord et du Pas-de-Calais ainsi que les Jeunes agriculteurs (JA) ont été rejoints par la Coordination rurale, qui appelle à « une unité totale du monde agricole. »

Lire aussi notre article : Le gouvernement fixe les zones de non-traitement à 5, 10 et 20 mètres

Quentin Destombes, Jeune agriculteur. © DR

Lucie De Gusseme et Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Enquête : 3 agriculteurs sur 4 se déclarent insatisfaits de leurs relations avec l’industrie agroalimentaire
Alors que démarre le Salon de l’agriculture, l’institut de sondages Ipsos dévoile les chiffres de sa derni [...]
Lire la suite ...

« Qui mieux qu’un agriculteur peut parler de l’agriculture ? »
Passionnée par l'agriculture et l'étude de la société, Valérie Dahm sillonne la France à coups de phrases chocs po [...]
Lire la suite ...

« Là où l’État sanctionne, la Région va accompagner »
En amont du Salon de l’agriculture, la vice-présidente de la Région, Marie-Sophie Lesne, a tenu une conférence [...]
Lire la suite ...

Guillaume et sa rouge flamande en quête du Graal
Éleveur à Auchy-les-Mines (62), Guillaume Dedourge emmène Nielle des blés, sa vache, au célèbre concours génér [...]
Lire la suite ...

Des jeunes de Genech en lice pour le trophée des lycées
Six jeunes de l'Institut de Genech (59) participent pendant quatre jours au trophée national des lycées agricoles su [...]
Lire la suite ...

Bien-être animal : un label régional au Salon de l’agriculture
Nicolas Fagoo, négociant en bestiaux et éleveur à Saint-Omer, a lancé il y a un an un label valorisant le bien-être [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires