Votre météo par ville

Lidl à la rencontre des éleveurs de porcs

16-04-2021

Actualité

C’est tout frais

Le 15 avril 2021, l’équipe commerciale de Lidl, les abatteurs, transformateurs et producteurs de porcs se sont retrouvés dans l’élevage d’Olivier et Cathy Baillie, à Herzeele (59) pour renouveler leur contrat tripartite sur la marque “Le Ch’ti porc des Flandres”.

Ch'ti porc lidl ©LD
Les représentants de la filière “Ch’ti porc des Flandres” ont reconduit leur contrat de commercialisation pour un an. © LD

Habituellement signés lors du salon de l’agriculture, les contrats tripartites ont un goût de terrain cette année pour Michel Biero, directeur exécutif des achats chez Lidl, et son équipe commerciale. Ensemble, ils se sont rendus, jeudi 15 avril, dans l’élevage de porcs d’Olivier et Cathy Baillie à Herzeele (59) pour signer des contrats tripartites avec les producteurs des “Ch’ti porc des Flandres”. Cette marque, spécifique de chez Lidl, estampille une partie de la viande issue des élevages adhérents au GPPMF (groupement de producteurs de porcs des monts de Flandre) et est vendue dans les 150 magasins de la région.

De la visibilité

Ce type de contrat, dit tripartite, a été mis en place en 2016 avec Lidl (le distributeur), le GPPMF (les producteurs), Westvlees (l’abattoir), Tradelio et De Keyser (les transformateurs). Il a pour but d’assurer une rémunération minimum au producteur, sur un prix fixé par un indice qui prend en compte les coûts de production. La négociation n’intervient qu’entre le distributeur et les transformateurs.

Depuis 2016, chaque année nous renouvelons ce type de contrat, explique Sylvie Delforge, directrice du GPPMF. Grâce à ce prix fixe revu tous les ans, nous avons davantage de visibilité et si le marché du porc s’effondre, nous avons la capacité financière d’accuser le coup.” Du côté des transformateurs, ce type de contrat représente 2 600 porcs à abattre et découper chaque semaine. Ce volume représente 100 % de la viande de porc fraîche vendue dans les magasins Lidl des Hauts-de-France. En ce qui concerne la charcuterie, 20 % sont vendus sous cette marque.

Des volumes grandissants

Si le prix d’achat de la viande n’a pas évolué depuis le début de ce type de contractualisation, il n’en est pas de même pour les volumes. “À ce jour, nous avons 53 % de nos volumes de porcs vendus via ce contrat, se réjouit la directrice. En quatre ans, les volumes de viande “Ch’ti porc des Flandres” ont augmenté de 88 %.” Cette hausse est en partie due à la demande croissante du consommateur mais aussi à une gamme qui s’étoffe d’années en années. “De nouveaux produits sont en attente mais nous avons une gamme de 23 références qui évolue selon les saisons“, ajoute Sylvie Delforge.

Tous les membres signataires de ce contrat y trouvent leur avantage : “Ce contrat permet de mettre en avant le travail des éleveurs et de relocaliser la consommation” estime Sébastien Ley, le président du GPPMF. “C’est une manière pour nous d’apporter de la transparence au sein de la filière et de soutenir des producteurs qui ont besoin de visibilité et de garantir leurs revenus”, déclare Michel Biero, , directeur exécutif des achats chez Lidl. Une démarche qui tend à se renforcer dans les prochains mois avec la commercialisation des viandes de porcs Label rouge, dont le GPPMF vient d’obtenir l’agrément, dans les magasins Lidl.

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Concours : Mélodie Lehoucq, jeune championne de dessert
À 18 ans, Mélodie Lehoucq a terminé 5 du championnat de France du dessert catégorie juniors. La championne régional [...]
Lire la suite ...

Plan Bio : Rencontre entre acteurs des territoires
Organisée par la région Hauts-de-France et la Draaf, une rencontre des territoires bio s'est tenue le mardi 21 mai dan [...]
Lire la suite ...

Sélection : Le Boulonnais comme passion
Marie-Laure et Jean-Pierre Longueval élèvent et sélectionnent des moutons du Boulonnais depuis un peu plus d'une déc [...]
Lire la suite ...

Portrait : Julien Tourtelot, le footballeur maraîcher
À 27 ans, Julien Tourtelot porte plusieurs maillots. Celui de footballeur à l'US Vimy en Nationale 3, la sixième divi [...]
Lire la suite ...

Portrait : Gregory Nocqs, agriculteur traileur
Agriculteur installé à Thiant, près de Valenciennes, Gregory Nocqs est un passionné de trail qui court pour le plais [...]
Lire la suite ...

Événement : à Tilloy-lès-Mofflaines, Terres en fête se prépare
Terres en fête débute vendredi prochain mais, depuis plusieurs semaines déjà, organisateurs et entreprises prestatai [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires