Votre météo par ville

Bio : « 2022 s’annonce pleine d’incertitudes »

02-06-2022

Actualité

Organisations agricoles

L’association A Pro Bio s’est réunie en assemblée générale mardi 31 mai, à Villeneuve-d’Ascq. L’association au service de la filière biologique régionale s’est mise en ordre de marche pour réagir devant les signaux d’alerte – « rouge foncé » – envoyés par les marchés.

Lors de l’assemblée générale, A Pro Bio proposait à ses adhérents de se réunir en ateliers thématiques. © L. T.

« Tous les indicateurs sont au rouge – très foncé – pour 2022 », lance Stéphane Brichet, président d’A Pro Bio. À l’occasion de l’assemblée générale de l’association mardi 31 mai, à la brasserie du Moulins d’Ascq, à Villeneuve-d’Ascq (59), l’année 2021 et les premiers mois de 2022 ont été scrutés à la loupe.

Réforme de la PAC, échéances électorales, niveau d’inflation qui s’envole, Covid, contexte anxiogène de la guerre en Ukraine, « 2022 s’annonce à nouveau pleine d’incertitudes quant aux capacités, leviers et opportunités de développement de la filière bio, nationale comme régionale », annonce Stéphane Brichet, qui espère cette crise conjoncturelle plutôt que structurelle.

Turbulences sur la bio

Si la bio a connu une croissance à deux chiffres pendant plus de dix ans, un palier semble aujourd’hui atteint. La filière est menacée par une baisse des ventes, expliquée notamment par la fragmentation des démarches environnementales, la concurrence du local, la perte de pouvoir d’achat et la perte de confiance envers un label qui ne garantit pas une juste rémunération des producteurs, ni des produits locaux et de saison.

« La bio n’est plus ce marché à forte croissance de ces dernières années, insiste le président qui veut garder un message positif. En dépit des vents mauvais qui viennent menacer la dynamique bio régionale, la mobilisation et l’envie de collectif doivent primer pour donner à voir la richesse et la complémentarité des acteurs de la filière bio des Hauts-de-France. »

C’est la mission que s’est donnée A Pro Bio depuis 1994 : fédérer, faire dialoguer et outiller toujours plus d’entreprises, de territoires, de partenaires engagés pour développer et promouvoir la filière bio régionale. 

L’association compte aujourd’hui 103 adhérents, transformateurs, distributeurs, producteurs, associations de consommateurs, ambassadeurs de la bio, fournisseurs de biens et services et porteurs de projets.

Développement et résilience

« Les signaux d’alerte nous ont incités à nous mettre en ordre de marche pour identifier et activer les principaux leviers de soutien au développement et à la résilience de la filière », souligne Stéphane Brichet. Renforcement du dialogue entre acteurs, du producteur au consommateur, diversification des débouchés, amplification des actions de promotions du label ont été ciblés « pour amortir les turbulences à venir, sécuriser la filière et soutenir le développement et le maintien des surfaces bio dans notre région ».

L’ensemble des acteurs concernés semble avoir pris la mesure de l’ampleur de la tâche qui les attend. « C’est par l’alimentation durable, locale, de saison que l’on maîtrise le mieux nos approvisionnements », reprend Stéphane Brichet.

Un slogan pour le « Bio réflexe »

Julien Picq, chargé de mission à l’Agence Bio – dont A Pro Bio vient de rejoindre le conseil d’administration – a annoncé lors de l’assemblée générale le lancement d’une campagne de promotion nationale de l’agriculture biologique à hauteur d’un million d’euros à destination du grand public pour faire du bio un nouveau réflexe dans le quotidien des Français avec le slogan « Pour nous et pour la planète, #BioRéflexe ». 

Louise Tesse

Lire aussi : Bio : Le verger de Beaudignies vante le commerce équitable

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Nord-Pas de Calais : Succès pour l’opération d’abandon simplifié d’armes
Le bilan de l’opération nationale d’abandon simplifié d’armes à l’Etat est positif pour le No [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : fin des mesures de restriction dans le Pas-de-Calais
Compte tenu des pluies parfois importantes de ces dernières semaines, le préfet du Pas-de-Calais a décidé de lever t [...]
Lire la suite ...

Numéro 290 : 25 novembre 2022

Sapins : Une saison qui se joue en un mois
C'est officiel : la saison des fêtes a commencé. Après les cadeaux, il est temps de penser au menu et au sapin. À l [...]
Lire la suite ...

Porcs : Une période compliquée dans les Hauts-de-France
L'Union régionale des groupements de producteurs de porcs et Interporc Nord-Picardie ont tenu leur assemblée général [...]
Lire la suite ...

Comment imaginer l’élevage porcin de demain ?
L’assemblée générale de l’Union régionale des groupements de producteurs de porcs et Interporc Nord-Pica [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires