Votre météo par ville

MSA : reprise du dispositif exceptionnel pour le paiement des cotisations

09-11-2020

Actualité

Organisations agricoles

Afin de tenir compte de l’impact de l’épidémie de la Covid-19
sur l’activité économique, la MSA remet en place son dispositif exceptionnel pour les échéances du mois de novembre.

Terres et territoires - Salarié agricole, pomme, manutention, main d'oeuvremployee in blue uniform carrying box with fresh ripe apples selected on sorting line
“Il est important que les entreprises qui le peuvent continuent à
participer au financement de la solidarité nationale”
, souligne la MSA. © adobe.stock.com

Les employeurs de main-d’œuvre et les exploitants agricoles peuvent reporter tout ou une partie du paiement de leurs cotisations, sans pénalité ni majoration de retard. 

“Dans le contexte actuel, il est important que les entreprises qui le peuvent continuent à participer au financement de la solidarité nationale”, précise néanmoins la MSA dans un communiqué du 9 novembre.

Employeur qui utilise la DSN

Pour les dépôts DSN du 5 ou du 15 novembre, vous pouvez ajuster le paiement en fonction de vos capacités financières.

Si vous souhaitez bénéficier du report de vos cotisations sociales (patronales ou patronales et salariales), vous devez remplir le formulaire de demande et le renvoyer à l’adresse mail contactentreprises.blf@msa59-62.msa.fr. Dans tous les cas, vous devez transmettre votre DSN à la date d’échéance habituelle.

Les démarches varient selon votre mode de paiement :

– Les prélèvements : la MSA les réalise à hauteur du montant mentionné dans le bloc paiement de la DSN (bloc 20). Vous pouvez ainsi moduler votre prélèvement ;

– Les virements : vous ajustez votre paiement comme vous le souhaitez ;

– Les télérèglements : ce mode de règlement ne permet pas la modulation du paiement. Vous devez payer la totalité de la somme due. Si vous souhaitez payer partiellement vos cotisations, vous pouvez toutefois le faire par virement.

Employeur qui utilise
le Tesa +

La date limite de paiement des cotisations dues au titre de la paie de septembre était prévue pour le 12 novembre.

Compte tenu des mesures annoncées, les prélèvements sont suspendus pour l’ensemble des employeurs, sans aucune démarche de votre part.

Concernant les cotisations dues au titre de la paie d’octobre, la date limite de paiement est le 14 décembre au lieu du 4 décembre.

Néanmoins, vous conservez la possibilité de régler tout ou partie de vos cotisations par tout moyen à votre convenance.

Employeur qui utilise
le Tesa simplifié

La date limite de paiement de l’émission chiffrée du troisième trimestre est décalée au 15 décembre.

Lire aussi : « L’incertitude, il faudra vivre avec, comme avec le covid »

Par ailleurs, l’obligation de déclaration sociale des employeurs reste d’actualité. Il est impératif de continuer à réaliser ses déclarations sociales selon les modalités habituelles (DSN ou Tesa).

Les exploitants

Les pouvoirs publics ont décidé de suspendre les prélèvements des cotisations dues suite aux émissions définitives. Vous n’avez aucune démarche préalable à effectuer, que votre date limite de paiement soit fixée en novembre ou en décembre.

Si vous réglez vos cotisations par d’autres moyens de paiement, vous pouvez ajuster le montant en fonction de votre capacité financière.

Toutefois, si vos capacités financières le permettent, vous êtes invités à régler vos cotisations de manière spontanée par virement après réception de votre facture d’émission définitive 2020.

Les chefs d’entreprises sont invités à consulter régulièrement le site nord-pasdecalais.msa.fr pour suivre l’évolution des mesures.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires