Votre météo par ville

Pommes de terre : la production doit « respecter la demande des consommateurs »

14-08-2020

Brèves

C’est tout frais

L’Union nationale des producteurs de pommes de terre (UNPT) recommande aux producteurs d’être « très vigilants et attentifs pour que la production respecte le cahier des charges des acheteurs ; et donc la demande des consommateurs, sur le marché du frais comme sur le marché de l’industrie. Notamment dans le cadre des contrats ».

En effet, crise sanitaire oblige, l’incertitude plane encore sur le niveau de la demande, notamment en industrie, comme l’indique le communiqué de l’UNPT du 12 août 2020.

Il y a peu, les prévisions faisaient état d’un retour à des niveaux de demande quasi normaux (de l’ordre de 90 %) dès l’automne. « Mais c’est une vision européenne, précise l’UNPT. Et elle n’intègre pas forcément les répercussions de la pandémie sur d’autres continents ; et surtout l’évolution de celle-ci dans les mois à venir ».

Redynamiser l’export sur le marché du frais

La filière pommes de terre pense que les stocks en produits finis resteront élevés et devront être pris en compte. « Pour ce qui concerne le frais, on ne peut qu’espérer que la reprise de la consommation qui a accompagné les périodes de confinement soit confirmée dans les mois qui viennent et dynamisera le marché », ajoute le syndicat.

Dans ce contexte difficile et sans réelle visibilité, l’UNPT « appelle tous les acteurs de la filière à respecter les fondamentaux du marché. Il est important de reconquérir des consommateurs en France pour les pommes de terre en l’état, de redynamiser l’export sur le marché du frais. Et de trouver, d’une manière générale, un maximum de débouchés et une valeur à nos pommes de terre ».

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Rencontre avec Christian Huyghe, le directeur scientifique agriculture de l’Inrae
Originaire des Flandres, le directeur scientifique de l’Inrae Christian Huyghe fait le lien entre injonctions ét [...]
Lire la suite ...

Institut de Genech : les élèves formés au risque électrique
La MSA, RTE et Enedis sont intervenus à l’Institut agricole de Genech (59) mercredi 24 novembre pour sensibiliser [...]
Lire la suite ...

La chicorée : une boisson vintage ?
Traditionnelle boisson de la région, la chicorée souffre d’une image désuète. Et pourtant, elle n’en reste p [...]
Lire la suite ...

Viande : Le logo rouge pour garantir le local et la qualité 
Agriviandes, société de transformation de viande basée à Haut-Lieu, dans l'Avesnois, vend sur le marché de la resta [...]
Lire la suite ...

La chicorée, une alliée pour affronter l’hiver 
Si la chicorée s'apprécie en boisson chaude, pour remplacer la café par exemple, elle peut aussi se consommer en d [...]
Lire la suite ...

Démodée, la chicorée ?
Traditionnelle boisson de la région, la chicorée souffre d'une image désuète. Mais la racine n'a pas dit son dernier [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires