Votre météo par ville

Oui, vous pouvez devenir juré pour le concours général agricole et voici comment faire

24-02-2021

Actualité

C’est tout frais

Pour la première fois depuis 1951, le Salon international de l’agriculture de Paris n’aura pas lieu. Et ceci en raison de la crise de Covid-19. Le concours général agricole des animaux est annulé mais les épreuves pour les produits se dérouleront au printemps. Chacun peut participer !

Pour la première fois, les finales du concours général agricole (CGA) auront lieu dans quatre communes de province au mois de mai. © CGA

La plus grande ferme de France ne s’est pas installée à Paris. Aucune basse-cour, salle de traite et autre grand ring ne viendront animer la porte de Versailles. Fait historique, le Salon international de l’agriculture (SIA) 2021, initialement prévu du 27 février au 7 mars, est annulé, l’épidémie de coronavirus étant trop préoccupante sur le territoire national. Si le concours des animaux est purement et simplement reporté à 2022, celui des produits est maintenu.

Dans les Hauts-de-France, un salon digital se déroulera aux dates initialement prévues : Les Hauts-de-France créent une alternative digitale au salon de l’agriculture

Les finales en mai

Les finales du prestigieux concours général agricole (CGA) se dérouleront dans quatre villes de province. Tours accueillera le concours confitures et miels, les 13 et 14 mai. Les meilleurs produits laitiers seront élus à Châlons-en-Champagne, les 15 et 16 mai. Dans un second temps, bières, jus de pommes et cidres seront médaillés à Angoulême les 21 et 22 mai. Puis les produits oléicoles et les eaux-de-vie à Montpellier, les 23 et 24 mai.

8 000 jurés sélectionnés

Pour goûter tous ces produits, 8 000 jurés vont être mobilisés aux quatre coins de la France. Professionnels de l’agroalimentaire ou consommateurs avertis, chacun peut y participer après une sélection préalable. Les inscriptions sont ouvertes depuis le 15 février. Un formulaire en ligne est à remplir : ici.

Les candidats peuvent y indiquer leurs motivations. Des sessions de formation sont ensuite proposées afin d’acquérir plus de compétences en analyse sensorielle et d’être préparé pour le concours. Après examen des candidatures, les jurés sélectionnés recevront leur convocation et leur affectation en amont du grand concours.

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Numéro 316 : 1 juin 2023

Numéro 315 : 26 mai 2023

Numéro 314 : 19 mai 2023

Raphaël Degenne : « Pour ne pas subir la science, il faut la comprendre »
Ombelliscience est une association fédérant une soixantaine d'acteurs scientifiques des Hauts-de-France. Son objectif [...]
Lire la suite ...

Sortie : À la découverte du cheptel d’Eden 62
Eden 62, le syndicat mixte en charge de la protection des espaces naturels sensibles, souffle sa 30 bougie cette année. [...]
Lire la suite ...

Damien Carlier : “Les changements climatiques remettent en cause la sécurité fourragère des exploitations”
Face aux conditions climatiques marquées par un printemps humide et froid, la pousse de l’herbe s’exprime t [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires