Votre météo par ville

Pas-de-Calais : rencontre avec Hervé Deroubaix, président de l’association des maires ruraux

30-04-2024

Actualité

C’est tout frais

Hervé Deroubaix est le nouveau président de l’Association des maires ruraux du Pas-de-Calais. Le maire de Robecq entend soutenir et porter la voix des petites communes de son territoire. Rencontre.

Hervé Deroubaix préside l’AMR 62 depuis l’automne 2023. © K. S.

Quand j’étais petit, j’avais mon tank à lait, j’allais chercher le lait à la ferme, sourit Hervé Deroubaix, le nouveau président de l’Association des maires ruraux du Pas-de-Calais. L’anecdote sent bon la campagne et les souvenirs d’enfance. Elle illustre aussi la vision de la ruralité d’Hervé Deroubaix  : selon lui, c’est l’agriculture et c’est aussi et surtout la proximité. On est en face-à-face, on connaît tout le monde ! Est-ce cette proximité qui l’a poussé à s’investir pour la collectivité ? Pas vraiment, raconte le maire de Robecq près de Béthune, car il n’y était pas destiné, dit-il.

Remontons à l’année 1995 : Hervé Deroubaix a seulement 23 ans et fait partie du club de football de Robecq quand on vient le débaucher pour être sur la liste de Norbert Cabaret, candidat aux élections municipales. “J’ai été élu, mais dans l’opposition“, retrace Hervé Deroubaix.

Il fera deux mandats dans le camp d’en face avant de se présenter, cette fois en tête de liste, en 2008. Une candidature pas vraiment programmée, encore une fois :J’avais l’ambition d’être maire, mais pas si vite !Qu’importe, il sera élu au premier tour et, 16 ans plus tard, il est toujours à la tête de la petite commune de près de 1 400 âmes !

Après avoir commencé à s’investir presque par hasard dans la vie de la collectivité, il a développé progressivement son “sens des responsabilités“. Présent sur la liste d’Amel Gacquerre (UDI) aux dernières sénatoriales, il affirme pour autant faire de la politique sans parti. Depuis octobre 2023, il est même devenu président bénévole de l’Association des maires ruraux du Pas-de-Calais, l’AMR 62.

“Relancer l’AMR 62”

L’histoire se répète : il n’avait pas prévu de porter cette nouvelle casquette mais il a remplacé au pied levé Hubert Degrève, démissionnaire. Celui qui est cadre au Centre Oscar Lambret à Lille dans la vie professionnelle se voit ainsi comme un président par intérim, pas plus pour l’instant.

Il arrive toutefois avec des convictions et des objectifs, le premier d’entre eux étant de donner un élan nouveau à l’association. C’est bien parti puisqu’elle a franchi le cap des 100 maires adhérents, mais elle peut potentiellement en compter plus de 700 ! “On a encore un déficit de notoriété, analyse Hervé Deroubaix. Un déficit probablement, aussi, d’intérêt. Aujourd’hui, je pense que 95 % des maires sont déjà affiliés à l’Association des maires de France (AMF) et certains ne voient pas l’utilité et la motivation de s’affilier à l’AMRF.

Il ne faut pourtant pas opposer les deux selon l’édile de Robecq : La devise de l’association des maires ruraux, c’est “Des maires au service des maires”. Nous sommes une plus petite structure qui essaie de répondre aux problématiques plus terre à terre des maires ruraux.

DGF & ZAN

Et puis les associations des maires ruraux, portées par l’Association des maires ruraux de France (AMRF) au niveau national, ont des revendications qui sont propres aux petites communes. La répartition de la dotation globale de fonctionnement (DGF), jugée inégalitaire, est la première d’entre elles. Lescharges de ruralité sont de plus en plus comparables aux “charges de centralité” affirme le nouveau président de l’AMR 62.

Le zéro artificialisation nette (ZAN) est également de la partie : “Aujourd’hui, il faut absolument conserver les terres arables et arrêter de grandir“, concède Hervé Deroubaix, avant d’ajouter : “On a du mal à comprendre qu’on ne puisse pas construire et qu’à côté de ça, on va créer des grandes zones d’activités industrielles, ou commerciales. On veut que les efforts soient faits par tout le monde et pas que par les ruraux.” Même chose pour la réhabilitation des logements vacants, l’une des priorités du gouvernement pour compenser le ZAN : là aussi,la charge doit être partagée insiste Hervé Deroubaix, car “c’est très cher (pour de petites communes) et on n’a pas aujourd’hui de dispositifs adaptés“.

L’école, enjeu vital pour l’avenir des campagnes

“Si demain on ne peut plus bâtir, avec le desserrement de la population, les écoles vont fermer petit à petit, juge l’édile de Robecq. Ces écoles, pourtant, sont le premier facteur d’attractivité des communes rurales selon lui, avec les transports et l’accès à internet. L’enjeu est donc d’autant plus vital pour l’avenir des communes rurales estime Hervé Deroubaix. Avec l’AMR 62, il entend ainsi porter leur voix et celle du monde rural, tout en démontrant que la ruralité, c’est aussi une qualité de vie, il faut le dire !

Hervé Deroubaix en quatre dates

1995. Il est élu dans l’opposition et entre au conseil municipal de Robecq.

2008. Il est élu maire de Robecq, il sera réélu en 2014 puis 2020.

2020. Il devient vice-président à la communauté d’agglomération en charge des finances.

2023. Il prend en octobre la succession d’Hubert Degrève à la présidence de l’Association des maires ruraux du Pas-de-Calais.

Lire aussi : Ruralité : Matignon vise l’équité des territoires

Lire aussi : La simplification au centre des échanges entre ministre et maires ruraux

Lire aussi : Objectif ZAN : Comment l’appliquer ?

Kévin Saroul

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Concours : Mélodie Lehoucq, jeune championne de dessert
À 18 ans, Mélodie Lehoucq a terminé 5 du championnat de France du dessert catégorie juniors. La championne régional [...]
Lire la suite ...

Plan Bio : Rencontre entre acteurs des territoires
Organisée par la région Hauts-de-France et la Draaf, une rencontre des territoires bio s'est tenue le mardi 21 mai dan [...]
Lire la suite ...

Sélection : Le Boulonnais comme passion
Marie-Laure et Jean-Pierre Longueval élèvent et sélectionnent des moutons du Boulonnais depuis un peu plus d'une déc [...]
Lire la suite ...

Portrait : Julien Tourtelot, le footballeur maraîcher
À 27 ans, Julien Tourtelot porte plusieurs maillots. Celui de footballeur à l'US Vimy en Nationale 3, la sixième divi [...]
Lire la suite ...

Portrait : Gregory Nocqs, agriculteur traileur
Agriculteur installé à Thiant, près de Valenciennes, Gregory Nocqs est un passionné de trail qui court pour le plais [...]
Lire la suite ...

Événement : à Tilloy-lès-Mofflaines, Terres en fête se prépare
Terres en fête débute vendredi prochain mais, depuis plusieurs semaines déjà, organisateurs et entreprises prestatai [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires