Votre météo par ville

Projet : À Marles-les-Mines, l’Ehpad du Bon air va accueillir une microcrèche

20-12-2023

Actualité

C’est tout frais

À Marles-les-Mines, Laurent Danel, directeur de l’Ehpad et de la résidence autonomie du Bon air, prévoit l’ouverture d’une microcrèche rattachée à son établissement, pour la rentrée 2024.

Laurent Danel souhaite faire de cette microcrèche un outil de services et d’attractivité. © E. P.

L’histoire de l’Ehpad et de la résidence autonomie du Bon air avec les enfants remonte à il y a presque 20 ans à Marles-les-Mines (62). Créé en 1977 et géré par la commune, il est depuis 2013 à la charge de l’association La Vie active. Entre-temps, en 2007, Laurent Danel est nommé directeur du complexe.

« À l’époque, on accueillait déjà pour un service de restauration, les enfants du centre de loisirs pendant les vacances scolaires », raconte le quinquagénaire. Or, le maire de la commune, à l’époque Marcel Coffre, a un problème : les enfants des écoles maternelles et primaires de la ville doivent se rendre au collège pour déjeuner. « Ce n’était évidemment pas dimensionné pour ça ! Donc en 2014, il m’a demandé si nous pouvions accueillir les classes de primaire d’une des trois écoles de la ville. Finalement, cela s’est transformé en accueil de toutes les maternelles de la ville ! » Si résidents et enfants ne déjeunaient pas ensemble, « il y avait du brassage ! » Puis vient le covid, qui met un coup d’arrêt à cela.

Garder les gamins

Laurent Danel réfléchit donc à un projet qui permette de « garder » les enfants au quotidien dans l’établissement. « Je pensais à Christiane dont la raison de vivre était de vérifier que la porte de l’Ehpad était bien ouverte pour que les enfants puissent rentrer. Je savais que la présence d’enfants faisait du bien aux résidents, notamment ceux qui font partie du monde du handicap ou souffrant d’Alzheimer. C’est comme si ces patients retrouvaient tous leurs instincts. »

À lire aussi : Quand les personnes âgées accueillent des étudiants

En 2017, le projet d’une microcrèche est lancé (12 enfants maximum). Entre-temps, les équipes municipales changent et il faut attendre 2021 pour que l’idée soit entérinée. La microcrèche devrait donc pouvoir accueillir des enfants dès la rentrée 2024.

« Le but est qu’il y ait une certaine mixité sociale », explique Laurent Danel. Pour cela, la microcrèche est financée en PSU (prestation de service unique) : une participation des familles en fonction des revenus, une participation de la CAF et une participation de la municipalité.

Quant à l’intergénérationnalité, Laurent Danel l’imagine sous forme « d’activités communes avec les résidents. Peut-être pas tous les enfants en même temps d’ailleurs. Et puis, le temps des travaux, je vais inviter les résidents et les équipes à venir voir l’avancée pour qu’ils puissent investir ce projet. »

Et le directeur nourrit une envie plus profonde : « Mon rêve, c’est qu’une dame de 98 ans, résidente ici, puisse dire qu’elle était à la microcrèche quand elle avait deux deux. » 

Eglantine Puel

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires