Votre météo par ville

Relance : les aides à l’agroéquipement s’ouvrent le 4 janvier

04-01-2021

Brèves

C’est tout frais

Les agriculteurs peuvent solliciter les aides à l’agroéquipement pour s’adapter au changement climatique et réduire les intrants dès le 4 janvier 2020, indique FranceAgriMer sur son site web.

Agriculture produits phytosanitaires épandage terres et territoires
Une partie des aides est destinée à ceux qui veulent réduire (voire substituer) ou améliorer l’usage des intrants et des dérives de produits phytopharmaceutiques. ©DR

Annoncées dans le cadre du plan de relance agricole début septembre, les deux aides s’adressent aux exploitants, sociétés agricoles, ETA, Cuma, GIEE et lycées agricoles. La première permet de s’équiper en matériel de protection contre le gel, la grêle, la sécheresse, le vent/cyclone, les ouragans et les tornades. La deuxième est destinée à ceux qui veulent « réduire (voire substituer) ou améliorer l’usage des intrants (produits phytosanitaires, effluents, fertilisants) et des dérives de produits phytopharmaceutiques », détaille FranceAgriMer. Dans les deux cas, le montant des dépenses présentées dans la demande de subvention doit être compris entre 2000 € et 40 000 € HT. Il est plafonné respectivement à 300 000 et 150 000 € HT pour les Cuma. Le taux de l’aide est fixé à 30 % du coût HT de l’investissement pour les aléas climatiques ; et à 20, 30 ou 40 % pour la réduction des intrants selon le type de matériel. Avec une majoration pour les nouveaux installés, les jeunes agriculteurs, les Cuma et les Dom.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Rencontre avec Christian Huyghe, le directeur scientifique agriculture de l’Inrae
Originaire des Flandres, le directeur scientifique de l’Inrae Christian Huyghe fait le lien entre injonctions ét [...]
Lire la suite ...

Institut de Genech : les élèves formés au risque électrique
La MSA, RTE et Enedis sont intervenus à l’Institut agricole de Genech (59) mercredi 24 novembre pour sensibiliser [...]
Lire la suite ...

La chicorée : une boisson vintage ?
Traditionnelle boisson de la région, la chicorée souffre d’une image désuète. Et pourtant, elle n’en reste p [...]
Lire la suite ...

Viande : Le logo rouge pour garantir le local et la qualité 
Agriviandes, société de transformation de viande basée à Haut-Lieu, dans l'Avesnois, vend sur le marché de la resta [...]
Lire la suite ...

La chicorée, une alliée pour affronter l’hiver 
Si la chicorée s'apprécie en boisson chaude, pour remplacer la café par exemple, elle peut aussi se consommer en d [...]
Lire la suite ...

Démodée, la chicorée ?
Traditionnelle boisson de la région, la chicorée souffre d'une image désuète. Mais la racine n'a pas dit son dernier [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires