Votre météo par ville

Le logement, principale cause de l’artificialisation des sols dans les Hauts-de-France

16-09-2019

Actualité

C’est tout frais

Dans les Hauts-de-France, « la production de logements constitue le premier vecteur d’artificialisation des espaces agricoles, naturels et forestiers, bien avant l’activité économique et commerciale ou les infrastructures. » C’est l’Observatoire national de l’artificialisation qui nous l’apprend. Une information reprise dans un communiqué de presse de la préfecture de région Hauts-de-France du 13 septembre 2019.
Plus précisément, ce sont « plus de 50 % des 15 000 ha artificialisés en région entre 2009 et 2017 [qui] l’ont été pour le logement », soit 8 000 ha, précise l’observatoire.

          | Lire aussi notre article sur le même sujet : Objectif « zéro artificialisation nette » des sols 

« Dans la moitié des territoires de la région, la production de logements neufs est trop importante par rapport à la demande en logements et conduit à une augmentation de la vacance dans le parc de logements existants, souligne même la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) Hauts-de-France dans un état des lieux basé sur ces données. De plus, les espaces destinés au logement augmentent quatre fois plus vite que la population. » 
« Cet état des lieux vise à soutenir l’action des collectivités et des acteurs professionnels de l’aménagement en faveur d’un usage économe du foncier pour le logement, souligne la préfecture dans son communiqué, qui rappelle : La gestion économe de l’espace constitue l’une des priorités des politiques de planification du territoire depuis la loi Solidarité renouvellement urbain (SRU) de 2000. »
Reste à savoir si cet état des lieux sera suivi d’une prise de conscience et, peut-être, de décisions.
Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Enquête : 3 agriculteurs sur 4 se déclarent insatisfaits de leurs relations avec l’industrie agroalimentaire
Alors que démarre le Salon de l’agriculture, l’institut de sondages Ipsos dévoile les chiffres de sa derni [...]
Lire la suite ...

« Qui mieux qu’un agriculteur peut parler de l’agriculture ? »
Passionnée par l'agriculture et l'étude de la société, Valérie Dahm sillonne la France à coups de phrases chocs po [...]
Lire la suite ...

« Là où l’État sanctionne, la Région va accompagner »
En amont du Salon de l’agriculture, la vice-présidente de la Région, Marie-Sophie Lesne, a tenu une conférence [...]
Lire la suite ...

Guillaume et sa rouge flamande en quête du Graal
Éleveur à Auchy-les-Mines (62), Guillaume Dedourge emmène Nielle des blés, sa vache, au célèbre concours génér [...]
Lire la suite ...

Des jeunes de Genech en lice pour le trophée des lycées
Six jeunes de l'Institut de Genech (59) participent pendant quatre jours au trophée national des lycées agricoles su [...]
Lire la suite ...

Bien-être animal : un label régional au Salon de l’agriculture
Nicolas Fagoo, négociant en bestiaux et éleveur à Saint-Omer, a lancé il y a un an un label valorisant le bien-être [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires