Votre météo par ville

Le Nord se dote d’un observatoire de l’agribashing

10-02-2020

Actualité

C’est tout frais

Comme dans le Pas-de-Calais, différents acteurs départementaux regroupent leurs actions pour lutter contre l’agribashing.

intrusion élevages terres et territoires
© DR

Après le Pas-de-Calais, c’est au tour du Nord. Le département s’est doté d’un observatoire de l’agribashing, le 7 février 2020. La création de ces observatoires départementaux était une volonté du gouvernement, précise dans un communiqué la préfecture du Nord. L’objectif est d’apporter des réponses au phénomène appelé « agribashing », et qui désigne notamment « la stigmatisation des activités agricoles ».

Lire aussi notre article : Création d’un observatoire de l’agribashing dans le Pas-de-Calais

Nicolas Ventre, secrétaire général adjoint de la préfecture du Nord, a ainsi installé l’observatoire départemental le vendredi 7 février. Il était en présence de la direction départementale de la sécurité publique (DDSP), de la gendarmerie, du service des renseignements territoriaux et de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM).

Des représentants des syndicats professionnels agricoles (la FDSEA et la Coordination rurale), ainsi que les sous-préfectures du département étaient également présents.

Phénomènes d’incompréhension

« Les services de l’État n’ont pas constaté ces derniers mois d’intrusions violentes, ni de grande dégradation des outils de production, précise le communiqué. Sont plutôt signalés des phénomènes d’incompréhension, de
défiance voire des intimidations de certaines populations vis-à-vis de l’activité agricole tout au long de l’année. »

Cet observatoire vise donc à :

  • prévenir et lutter contre les atteintes à la sécurité des exploitants agricoles ;
  • apporter une réponse commune contre les actions pouvant porter atteinte à l’image de l’agriculture locale ;
  • renforcer les liens entre les représentants du monde agricole et les forces de l’ordre.

La première cause d’intrusion dans les élevages reste le vol. Lire notre article : Instrusions en élevage, la peur au fond du bâtiment

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Légumes en conserve et surgelés: «plébiscite» des consommateurs en 2020
La consommation en légumes de conserve et surgelés a bondi en 2020. Explications. En 2020, les achats des ménages de [...]
Lire la suite ...

Vœux de la chambre d’agriculture : « Accompagner la résilience des exploitations »
Christian Durlin, président de la chambre d'agriculture du Nord-Pas de Calais, a présenté ses vœux vendredi 15 ja [...]
Lire la suite ...

Plan protéines: «plus de déçus que d’élus» sur les aides à l’amont
Une enveloppe d’aides de 20 millions d’euros destinée aux investissements pour favoriser la culture de prot [...]
Lire la suite ...

Des aides pour l’agriculture de demain
Dans le plan de relance destiné à l'agriculture, l'État a prévu d'octroyer des aides aux agriculteurs désirant ren [...]
Lire la suite ...

Monique et Michel Chombart cherchent un repreneur pour leur exploitation
Monique et Michel Chombart sont à la recherche d'un repreneur pour leur exploitationet leur magasin de produits locaux [...]
Lire la suite ...

Publireportage. Des vergers raisonnables
À Sercus (59), Cécile Decouvelaere et Benoît Ansel cultivent des pommes et des poires vendues sous l’estampille Sav [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires