Votre météo par ville

UE : 5 000 € versés à chaque agriculteur en difficulté ?

06-05-2020

Brèves

C’est tout frais

Bruxelles propose d’accorder 5 000 € à chaque agriculteur en difficulté, dans le contexte de crise sanitaire liée au Covid-19. Les crédits du second pilier de la PAC, qui ne sont pas utilisés cette année, pourraient être versés sous forme d’aide exceptionnelle.

Terres et Territoires - Bruxelles
L’aide exceptionnelle s’ajouterait aux aides minimis que les États membres versent aux agriculteurs éligibles. ©Pixabay

La Commission européenne accroche un nouveau wagon au train des mesures proposées depuis mi-mars dernier. Dans un communiqué du 4 mai 2020, l’organisation bruxelloise a proposé d’autoriser les États membres de l’Union européenne de réaffecter les fonds du développement rural qui ne seraient pas employés en 2020.

Si le Parlement européen et le Conseil européen donnent leur accord, ces fonds inutilisés seraient alors employés. Objectif : indemniser les agriculteurs et les petites entreprises agroalimentaires victimes de l’arrêt de l’activité économique de leur pays. Une aide exceptionnelle pouvant atteindre 5 000 € serait alors versée à chaque agriculteur en difficulté. Pour les petites entreprises, cette aide atteindrait 50 000 €.

Les conditions d’éligibilité ne sont pas encore définies

Les conditions d’éligibilité pour bénéficier de cette mesure ne sont pas définies. Mais cette nouvelle disposition s’ajouterait aux aides de minimis que les États membres versent aux agriculteurs éligibles. Les crédits réalloués s’ajouteraient aussi aux augmentations des plafonds des aides d’État fixées par la Commission européenne.

Chaque semaine, l’organisation européenne ne manque pas de souligner les efforts déployés depuis près de deux mois pour apporter des soutiens aux agriculteurs et aux filières agricoles confrontés aux conséquences économiques de la crise sanitaire du Covid-19 : augmentation des plafonds des aides des Etats, hausse des avances des aides PAC et allongement des délais pour faire les déclarations PAC. Pour rappel, les demandes de paiement de la PAC pourront être déposées jusqu’au 15 juin 2020 pour faire les déclarations PAC.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Des stocks de pommes deux fois plus importants qu’en 2019 au début de l’été
« Fin juin 2020, alors que la campagne de commercialisation s’achève, les stocks de pommes sont le double de ceux d [...]
Lire la suite ...

Explosion au Liban : le stockage du nitrate d’ammonium en question
L'explosion de quelque 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium le 4 août au Liban rappelle que cet ingrédient de base de [...]
Lire la suite ...

Les éleveurs laitiers veulent pouvoir utiliser toutes les jachères en période de sécheresse
La FNPL (syndicat professionnel des producteurs de lait) appelle, dans un communiqué de presse du 12 août 2020, l’Un [...]
Lire la suite ...

Abattoirs : le maillon faible de la filière porcine
Les Hauts-de-France, cinquième région productrice de porcs, ne compte que sept abattoirs capables d'abattre ces anima [...]
Lire la suite ...

Flandres : Un boulanger au four et au moulin
Après le circuit court, le circuit ultracourt ? C'est l'idée un peu folle d'Antony Boulanger, patron à Noordpeene de [...]
Lire la suite ...

Enquête Covid-19 : nos exploitations agricoles régionales mises à mal
Le service économique de la chambre d'agriculture des Hauts-de-France a lancé en mai une enquêteauprès des agriculte [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires